La référence des professionnels
des communications et du design

4 nouvelles technologiques à surveiller

Cette semaine, Spotify s'apprête à limiter son service gratuit, Facebook accueille les Stories sur sa plateforme, YouTube annonce la fin des annotations vidéo, et Netflix prépare des versions adaptées au mobile de ses films et séries télé.

* Selon des informations recueillies par le journal Financial Times et corroborées par The Verge, Spotify, Universal, Sony et Warner sont en discussion afin de restreindre l'accès aux nouveautés musicales pour les utilisateurs du service gratuit de l'application d'écoute en continu.

Les trois plus grandes maisons de disques mondiales souhaiteraient voir la disponibilité des nouveaux albums réservée uniquement aux utilisateurs qui optent pour le service payant de Spotify. En échange, Universal, Sony et Warner accepteraient des redevances moindres. L'idée? Freiner une «cannibalisation des auditoires» sur l'application, puis pousser les utilisateurs du service gratuit à débourser eux aussi pour profiter du catalogue complet.

Selon The Verge, l'entente serait conclue entre Spotify et les maisons de disques, mais son déploiement pourrait encore attendre plusieurs mois. The Verge précise aussi qu'Universal, Sony et Warner ont tous des parts dans Spotify, et que de parvenir à hausser le nombre d'utilisateurs payants de l'application pourrait bonifier la valeur de Spotify, elle qui se prépare à un premier appel public à l'épargne. 

* Après leur arrivée sur Instagram et sur Messenger, les Stories s'amènent maintenant à même la plateforme Facebook, confirme TechCrunch.

Pas de surprise dans le fonctionnement: les Stories Facebook sont éphémères et durent 24 heures; elles sont affichées dans des petites bulles situées en haut de l’application, comme sur Instagram; et tout contenu ajouté à une Story n'apparaîtra pas dans le fil de nouvelles ni sur le profil de l'utilisateur. Pour consulter une Story, il suffit d’appuyer sur la bulle pour diffuser le contenu, et il est possible d'y répondre à l'aide d'un message Messenger.

Cette nouvelle fonction pourra être employée par n’importe quel utilisateur, et n'est pas réservée qu'aux pages d'entreprises. Pour l'instant, les Stories Facebook sont offertes en Irlande, au Chili, en Grèce et au Vietnam. Elles devraient être déployées plus largement dans les prochaines semaines.

* YouTube annonce la fin des annotations vidéo, jugées désormais inefficaces avec la montée du visionnement sur appareil mobile. Cette décision entrera en vigueur le 2 mai prochain.

Dans un billet de blogue, YouTube explique que l'utilisation des annotations vidéo – des messages affichés à même les vidéos dans lesquels sont intégrés des liens vers des sites web ou vers d’autres vidéos YouTube – a chuté de 70%. La raison: les annotations étaient adaptées au visionnement sur ordinateur de bureau, mais de nos jours, 60% des vidéos YouTube sont visionnées sur un appareil mobile, où les annotations ne sont pas visibles.

Aussi, les annotations, lancées en 2008, n'étaient tout simplement plus très populaires: YouTube indique qu'en moyenne, un utilisateur ferme 12 annotations avant de cliquer sur l'une d'elles. 

exemple de «cards» à la fin d'une vidéo youtube

Ce n'est toutefois pas la fin des renvois sur YouTube, alors que les annotations seront remplacées par les «End Screens» et les «Cards», deux formats mieux adaptés au mobile et qui permettent de diriger les utilisateurs vers d'autres vidéos, une fois le visionnement terminé. Finalement, précisons que les annotations existantes continueront de s'afficher sur la version de bureau de YouTube, mais qu'il ne sera plus possible d'en créer de nouvelles une fois le 2 mai arrivé.

* Netflix planche sur de nouvelles versions de ses films et séries télé adaptées et optimisées au visionnement sur appareil mobile. 

Neil Hunt, chef du développement des produits de Netflix, l'a annoncé lors d'une rencontre avec des journalistes à San Francisco. Il explique que l'entreprise cherche à concevoir des montages mieux adaptés au visionnement sur appareil mobile, alors qu'une portion grandissante d'utilisateurs préfèrent consommer les contenus de cette façon. Ainsi, Neil Hunt indique qu'il «n’est pas inconcevable d’avoir une version originale et une autre version pour les mobiles» d'un même contenu. Il précise toutefois que ces montages remaniés toucheront exclusivement les contenus orignaux de Netflix.

Grosso modo, ces montages remaniés consisteraient en l’adaptation en format panoramique (16:9) de contenus jusqu’alors uniquement offerts en format 4:3, et en l'optimisation de certaines scènes pour les écrans plus petits. Ce faisant, les contenus seraient donc plus engageants et plus immersifs pour les utilisateurs, estime Neil Hunt.

comments powered by Disqus