La référence des professionnels
des communications et du design

Conrad Black garde le silence

Le magnat de la presse Conrad Black a refusé de témoigner devant les autorités américaines qui enquêtent sur de présumées irrégularités financières de Hollinger International. Il devait comparaître hier à Chicago devant la Securities and Exchange Commission (Sec), mais a invoqué le 5e amendement de la Constitution des États-Unis, qui permet de ne pas avoir à témoigner contre soi-même.

L'enquête concerne entre autres des versements non autorisés de 32 millions$ US qui auraient été effectués en faveur de Conrad Black, ancien chef de la direction, et de plusieurs autres hauts dirigeants de Hollinger International (pour plus de détails, cliquez ici).