La référence des professionnels
des communications et du design

Google+ attaque Facebook sur un nouveau front

Le réseau social a créé une page où différentes applications ludiques sont accessibles; les experts de Ressac Média nous disent ce qu'ils en pensent.

Ainsi, selon Vincent Marceau, stratège en médias sociaux, et Henning Wallmeier, stratège web, c'était uniquement une question de temps avant l'apparition des jeux sur Google+.

"Les applications de jeux sur Facebook ont largement contribué à la popularité du réseau et à la rétention des utilisateurs. D'ailleurs, selon les dernières statistiques, 42% des utilisateurs jouent à des jeux sur Facebook.
 
Google+ joint donc les rangs et souhaite bénéficier de cet atout supplémentaire pour rendre sa plateforme plus attrayante. Élément intéressant, contrairement à Facebook, les utilisateurs ne seront pas envahis par des publications promotionnelles indésirables dans leur fil de nouvelles. En effet, Google+ héberge les jeux dans une section spécifiquement conçue pour ceux-ci. Cela se traduit par l'apparition d'un fil de nouvelles additionnel, réservé aux activités de jeu de votre réseau. Voilà assurément un point positif.
 
Par contre, cette nouveauté n'est certainement pas l'élément qui mettra K.O. Facebook. Un ajout comme celui-ci sera insuffisant pour rééquilibrer la force du nombre entre les deux géants du web."

Lancé à la fin de juin, le réseau social a signé des partenariats avec des éditeurs de jeux en ligne, dont Playdom, PopCap, Kabam et Zynga (créateur de Farmville et de Cityville sur Facebook). Pour le moment, 16 jeux sont proposés, dont le célèbre Angry Birds.

Environ un mois après son lancement, Google+ enregistrait 25 millions d'utilisateurs, selon comScore.