Les Éleveurs de porcs du Québec: réinventer (et détruire) les classiques

15 Jan 2020 Bye Bye de la pub 2019

Les Éleveurs de porcs du Québec: réinventer (et détruire) les classiques

Le mandat

Tous les Québécoises et Québécois ont déjà entendu et chanté l’incontournable C’est le temps d’une dinde de Michel Barrette. L’offensive du porc du Québec a revu cette ritournelle du Jour de l’an, en suggérant du même souffle «que réinventer ses classiques, ça fait du bien».

«Le ton d’une publicité présentée lors du Bye Bye est beaucoup plus léger et amusant qu’à l’habitude. Il faut qu’il s’arrime à celui des sketchs de l’émission», rappelle François Sauvé, vice-président, création de Lg2.

Le Bye Bye est l’un des derniers grands rendez-vous télévisuels québécois: «le consommateur est dans un mode divertissement, en vacances, un verre de vin à la main. Il est important que la publicité soit ludique», poursuit le vice-président. Les annonceurs offrent aux agences la liberté d’être moins rationnelles, puisque ces messages sont davantage des cadeaux offerts à la population. 

L'insight 

Dans la nouvelle campagne de communication des Éleveurs de porcs du Québec, lancée en octobre, le porc s’immisce dans les recettes classiques: porc général tao, porc au beurre ou porc Stroganoff. En corrélation avec sa stratégie annuelle, l’annonceur a profité du Bye Bye pour souligner la polyvalence de la protéine.

Pour «réinventer les classiques» toutefois, il faut user des bons ingrédients, dont la surprise. «Les gens ne s’attendaient pas à ce que Michel Barrette détruise la radio et donc, sa chanson au service de la marque», fait valoir François Sauvé. 

L’utilisation de l’humour et d’une personnalité connue en publicité fonctionne généralement bien au Québec. Mais c’est surtout le côté irrévérencieux de l’offensive de fin d’année qui a charmé le public, selon lui. 

«C’est audacieux de dire que la tune est aussi has been que la dinde pendant le Temps des fêtes, souligne François Sauvé. Michel Barrette a embarqué dans le projet parce lui aussi est un peu tanné d’entendre sa chanson, comme le consommateur est tanné de manger de la dinde.» 

Le déploiement

La publicité a été diffusée toute la soirée du Bye bye 2019, puis présentée jusqu’au 5 janvier à la télévision, sur le web et sur les médias sociaux. 

Annonceur: Éleveurs de porcs du Québec – Danielle Vaillant, Patricia Gagnon
Vice-présidence et direction de création: François Sauvé
Création: Valérie Wells, Joanna Chrysocheris, Nicolas Dion, Alexis Cadieux
Service-conseil: Melody Ouellette, Justine Guertin, Émilie Giguère
Production d’agence: Alexandre Côté
Réalisation: Dave Bélisle
Production: Gorditos
Postproduction: MEL’s
Studio de son / Ingénierie: BLVD
Médias: Cossette Média – Geneviève Marchand, Charles-Étienne Maltais, Laurence Dubois

—-

Chaque mois, Infopresse, en partenariat avec CBC Radio-Canada Solutions Média, présente une sélection éditoriale de ce qu’il se fait de mieux en publicité, en numérique, en média et en design.

Envoyez-nous vos réalisations pour la sélection de projets du mois à l'adresse suivante: [email protected]