La référence des professionnels
des communications et du design

Voici plein de statistiques qui prouvent que votre stratégie de contenus est importante

Thoma Daneau Stratège numérique, www.thomadaneau.com/

C’est maintenant prouvé: les médias sociaux apportent des ventes. 30% des adultes québécois consulteraient les médias sociaux avant de faire l’achat d’un bien ou d’un service. Ça monte à 47% pour les 25-34 ans. C’est ce que rapporte le CEFRIO dans son dernier rapport sur l’utilisation des médias sociaux au Québec.

Vous me direz que vous n’aviez pas besoin d’une étude pour comprendre que les médias sociaux apportaient des ventes. Par contre, est-ce que vous savez vraiment comment faire une différence dans la décision d’achat?

 
 
Comment pouvez-vous avoir un impact?

En étant présent. OK, ça, c’est facile. En étant présent et en publiant des contenus de qualité que votre cible aimera. Là, on amène ça à un autre niveau de difficulté.

Si on avait à regarder cela d’un point de vue externe: cette consultation sur les médias sociaux avant de faire un achat ne se passe sûrement pas sur un espace public, on pensera davantage à une personne qui pose une question sur son propre profil, limité à ses amis proches. Vous n’avez aucun moyen de savoir qui cherche un chiropraticien sur le Plateau, pourtant la question se fait poser souvent (sûrement). Même en ayant des outils de veille, vous ne pourrez pas tout voir. Vous devez donc être présent à tout moment à des endroits qui existent mais que vous ignorez. LÀ, on parle d’un vrai challenge.

Par contre, c’est en étant actif sur vos présences sociales que vous allez faire une différence. Mais pour faire cette différence, il ne faut pas oublier qu’il vous faut :

  • publier le bon contenu; et ce,
  • à la bonne cible;
  • au bon moment;
  • avec le bon ton;
  • avec le bon format; et
  • qui viendra remplir vos objectifs.

Pourquoi? Pour être présent dans la tête des gens. OK, tu l’as dit, ça, Thoma.

Aussi parce que les gens préfèrent partager du contenu à le créer. C’est 51% des adultes québécois qui partagent/relayent du contenu sur les médias sociaux tandis que ce n’est que 31% qui en créent. «Le chiffre va monter.» Non. Le chiffre a baissé de 1% en 2014 et 2015. D’ailleurs, c’est aussi 63% qui consultent des contenus sur les médias sociaux.

Imaginez que vous êtes en train de vendre votre marque à travers votre contenu qui est vu par vos abonnés, mais qui est relayé aussi par vos abonnés à leurs amis. C’est le fun parler à vos abonnés, mais c’est encore plus le fun de parler à vos abonnés et à leurs amis. Pour ça, il faut réaliser des contenus qu’il vaudra la peine de partager.

Commencez-vous à comprendre le clou que j’essaie d’enfoncer dans votre tête de façon subtile? Votre stratégie de contenus sur les médias sociaux est super importante!

C’est de cette façon que vous aurez plus de chances d’être présent dans leur vie de tous les jours pour ensuite être présent dans la réflexion lorsque quelqu’un posera une question. Je ne dis pas ça seulement parce que c’est logique, mais aussi parce que 46% des adultes québécois utilisant les médias sociaux se connectent une fois par jour pour consulter du contenu. Dans la tranche d’âge de 24-35 ans, on parle de 90% des adultes québécois qui se connectent au moins une fois par jour pour consulter du contenu.

Vous savez ce qu’on dit: que vous soyez là ou non, la conversation prend place.

Les résultats du CEFRIO vous indiquent aussi les réseaux sociaux à utiliser pour remplir vos objectifs. Je ne vais pas vous berner en disant que cela vous étonnera. Avec Facebook et YouTube au top, rien ne change vraiment des dernières années. 

Concentrons-nous sur Facebook. Le réseau n’aime pas les publicités sur votre page (on ne parle pas d’achats médias ici). Il diminuera la portée des publications qui ressemblent trop à une publicité. Vous ne pouvez donc pas penser faire votre publicité traditionnelle sur les médias sociaux. Vous devez créer des contenus pour rester dans la tête du consommateur sans que cela soit une publicité. C’est un des plus grands défis de la création de contenus.

Si vous creusez un peu, vous vous rendrez compte que Facebook aime les vidéos et tout le contenu qui reste natif à la plateforme. (Facebook mise beaucoup sur les vidéos dans ses plans de croissance et commence à partager les revenues des journaux publiant leurs nouvelles directement sur le site de Facebook.)

Si vous creusez un peu, vous vous rendrez compte que Facebook aime les vidéos et tout le contenu qui reste natif à la plateforme. (Facebook mise beaucoup sur les vidéos dans ses plans de croissance et commence à partager les revenus des journaux publiant leurs nouvelles directement sur le site de Facebook.)

Donc, si vous attendiez encore pour vous mettre au contenu vidéo, c’est le temps. Pensez à créer du bon contenu sur les médias sociaux et vous aurez une bonne partie de la job de faite.

Si je devais terminer ce texte d’opinion avec une phrase-choc:

Je ne pourrais pas croire qu’en 2015, la vidéo ne fasse pas partie de votre stratégie de contenus.

_

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus