La référence des professionnels
des communications et du design

Le coup médiatique de la semaine: GND

Pierre Gince ARP, président, Mesure Média et Direction Communications stratégiques

Sans surprise, l’ex-leader étudiant et probable futur député de Québec Solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, était parmi les invités de Tout le monde en parle (TLMEP), dimanche dernier. 

Et, sans surprise également, il a eu droit à une «entrevue softball», alors que le terrain lui était très sympathique et les questions, aussi faciles à répondre – ou à éviter – qu’une balle géante!
 

Combien?

L’entrevue complaisante menée par le tandem Lepage-Turcotte – qui ne tentait même pas de dissimuler son admiration devant GND – a été très payante.

1 030 250$: C'EST LE GAIN DE RÉPUTATION DE GABRIEL NADEAU-DUBOIS À LA SUITE DE SON PASSAGE À «TOUT LE MONDE EN PARLE», DIMANCHE DERNIER.

Durant près de 17 minutes – ce qui est plus long que la moyenne à TLMEP – Gabriel Nadeau-Dubois a passé ses messages-clés en toute liberté. Il a esquivé très facilement les inévitables questions sur la non-condamnation de la violence lors de manifestations étudiantes en 2012 et le procès d’intention qu’il fait aux femmes et aux hommes politiques qui ont dirigé le Québec depuis 30 ans.

Une telle entrevue à cette émission, où pourtant les amis de Guy-A. et de Dany sont légion, est à classer dans la catégorie «hors normes».

Peu de personnes au Québec, surtout à 26 ans, que ce soit à TLMEP ou ailleurs, ont réussi à obtenir un gain de réputation de 1 030 250$ grâce à une seule entrevue.

Analyse

Si, depuis 12 ans, le talk-show Tout le monde en parle obtient autant d’exclusivités et d’entrevues en primeur, c’est que l'émission est vite devenue, et demeure, une tribune prestigieuse pour les personnalités de différents domaines.

Vous voulez savoir si un politicien ou une personnalité est «hot»? Selon le star-system québécois, s’il ou elle est allé à TLMEP, vous avez votre réponse. Il était donc tout naturel que GND – c’est ainsi que les médias l’identifient de plus en plus, telle une marque – participe à la grand-messe du dimanche soir.

TLMEP, c’est une arène dans laquelle tous visent se démarquer, mais… dans laquelle seuls les plus habiles (et ceux qu’apprécie Guy-A. Lepage) peuvent sortir gagnants. Pensons à Anne-Marie Losique, qui y joue admirablement son personnage de «nunuche», ce qui est favorable à ses affaires. Pensons aussi à Raël qui, sur ce plateau, avait été tranché en rondelles par Guy-A, Dany et quelques invités, dont Serge Chapleau…

Qu’est-ce que Gabriel Nadeau-Dubois avait à dire de plus, dans cette entrevue, que ce qu’il avait déclaré jeudi matin en conférence de presse ? Rien. Mais, peu importe: malgré la vive compétition de La Voix, il se devait d’entrer dans des centaines de milliers de salons de la circonscription de Gouin et de partout au Québec.

Dans l’intérêt de toute la classe politique et en particulier de celui de la relève, il est à souhaiter que GND ne se laisse pas obnubiler par ses récents succès d’estime. Ses opinions tranchées et lapidaires, souvent livrées sans nuances, ont pour effet de cristalliser l’opinion publique. Cela pourrait avoir pour effet de regrouper beaucoup de gens autour de lui et… contre lui.

Chaque vendredi, Mesure Média présentera le gain de réputation (ou le déficit) enregistré par une marque, une organisation ou une personnalité au cours de la semaine, grâce à une ou à quelques retombées de presse.

Note: Après avoir déterminé le coût publicitaire avant négociation d’une retombée de presse, nous évaluons différentes variables d’analyse afin d’établir le gain ou le déficit de réputation de la retombée. Le gain ou le déficit de réputation (en dollars) d’une retombée est calculé à partir de plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs pondérés, dont le traitement journalistique accordé au message ainsi que les aspects graphiques et visuels.

__

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

Photo: @GNadeauDubois

 
comments powered by Disqus