La référence des professionnels
des communications et du design

3 médias que vous ne pourrez pas ignorer

Patrick Pierra Associé, vice-président, affaires et stratégies, 37e Avenue

Le consultant américain Michael Wolf, du cabinet-conseil Activate, a présenté la version 2017 de son «Tech and media outlook» à la conférence techno du quotidien Wall Street Journal. Voici trois médias émergents dont vous devriez parler dans les prochaines années.

1. Les robots de conversation
Ces six derniers mois, Google, Apple, Facebook et Amazon (le fameux quatuor GAFA) ont lancé chacun soit une application de messagerie, soit une plateforme de robot de conversation, soit les deux.

Les robots, qui répondent à des requêtes d’utilisateurs par les messageries instantanées, alimentent la croissance rapide de l’emploi des messageries.

Activate voit deux grands types d’utilisation dans lesquels les robots seront performants:

  1. Les arbres de décision: services locaux (où trouver tel commerce, de tel type, dans telle zone géographique), commerce électronique (trouver le produit correspondant à telle et telle caractéristique), service à la clientèle et premiers diagnostics
  2. Les commandes de l’utilisateur et les suggestions passives: échanges conversationnels, commande à distance d’appareils (internet des objets), contenus personnalisés

D’ici quelques années, ces deux types d’utilisations pourraient donner aux robots une grande place dans notre quotidien – aussi bien au travail qu’à la maison et dans l’auto.

Propriétaire de Messenger, WhatsApp et Instagram, Facebook domine actuellement le marché des messageries.

Ses concurrents comptent sur les robots pour l’empêcher de consolider sa position.

Activate pense qu'iMessage a un bon potentiel de croissance, à condition qu’Apple le rende accessible sur d’autres systèmes d’exploitation qu’iOS, puis soutienne activement une communauté de développeurs d’applications et de robots.

De son côté, WhatsApp pourrait plafonner si elle n’élargit pas suffisamment sa bibliothèque d’émojis et d’autocollants (stickers).

L’utilisation des messageries instantanées augmente plus vite que celle des médias sociaux.

Les messageries occupaient presque 6% du temps média total des Américains en 2015. Elles en représenteront plus de 10% en 2020 – soit un taux de croissance annuel moyen de 21%.

En nombre d’heures, cependant, les médias sociaux et même l’audio augmenteraient un peu plus que les messageries.

De son côté, la vidéo aurait déjà atteint un plateau. Selon Activate, sa part des heures médias totales diminuerait de 45% à 35% sur cinq ans. 

Activate ne pense pas que le gagnant de la course aux messageries emportera toute la mise: de nombreux utilisateurs emploient déjà plusieurs plateformes de messagerie en parallèle et devraient continuer de le faire. 

2. Les haut-parleurs intelligents

Les robots de conversation ne sont pas seulement textuels. Le développement le plus intéressant se trouve du côté des systèmes d’assistance vocale. Chaque membre du GAFA a désormais le sien.

Amazon remporte un grand succès avec ses haut-parleurs Echo, que le nouveau Google Home vient directement concurrencer ces jours-ci.

Selon Activate, la catégorie des haut-parleurs intelligents va connaître une très forte croissance. Le nombre de foyers utilisateurs aux États-Unis passerait d’environ trois millions en 2016 à plus de 20 millions en 2020.

Ces nouveaux objets connectés changent le comportement des consommateurs, au même titre que les téléphones intelligents l’ont transformé.

Les haut-parleurs intelligents pourraient donc bouleverser certaines habitudes médias. Les podcasts pourraient grandement en profiter (et faire mentir leur traduction française de baladodiffusion, si la «balade» se limite à l’intérieur du foyer...).

Les podcasts forment déjà un média à large portée aux États-Unis: 35 millions d’auditeurs en écoutent en moyenne cinq heures chaque semaine. La moitié ont moins de 35 ans, mais la portée progresse dans tous les groupes d’âge.

Les revenus publicitaires des podcasts vont continuer d'augmenter assez vite, mais demeureront probablement modestes.

3. Les sports électroniques

Si les messageries sont utilisées par les milléniaux des deux sexes, les hommes font clairement le succès du troisième média émergent: les sports électroniques.

Les jeux massivement multijoueurs en réseau sont devenus un média important qui progresse encore à grande vitesse. D’ici 2020, les amateurs de sports électroniques vont presque doubler pour atteindre 500 millions dans le monde.

L’auditoire américain des sports électroniques dépasse déjà celui du hockey. En 2020, il dépassera aussi celui du basketball et du baseball.

Activate prévoit, en 2020, des revenus de 1,5 milliard$US pour les sports électroniques. À titre comparatif, le moins important des quatre sports professionnels traditionnels en Amérique du Nord, le hockey, génère actuellement des revenus de 4 milliards$US.

La concurrence des sports électroniques se fera particulièrement sentir dans le marché publicitaire, parce qu’ils sont surtout prisés par les milléniaux. Or, 76% des amateurs de sports électroniques réduisent le temps qu’ils passent à regarder les autres sports pour se consacrer davantage à leur nouvelle passion.

Les premiers commanditaires des sports électroniques venaient du monde des jeux et des technologies. Des grandes marques comme Coca-Cola et American Express sont montées dans le train. Activate s’attend à ce que beaucoup d’autres grandes marques les imitent, de sorte que le marché global de la commandite de ces sports atteindrait 2,5 milliards$US en 2020.

Vous voulez encore plus de données et de prévisions sur les médias et la technologie? La présentation complète, dont sont tirées les images de cet article, est ici.

__

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus