La référence des professionnels
des communications et du design

Un logo de course pour la F1

Olivier Bruel Graphiste et directeur artistique, freelance

Malgré sa popularité, la Formule 1 (F1) avait un besoin urgent de rafraîchir son image. Le nouveau logo relèvera-t-il le défi d’inscrire le hurlement des V6 dans le présent… et l'avenir?

Ce n'est un secret pour personne, la F1, «reine des sports automobiles», négocie actuellement un virage important dans le circuit de son succès. Semé de controverses, le règne de Bernie Ecclestone s’est officiellement achevé en janvier dernier, donnant au milieu de la F1 des envies de réinvention. L’essor de la Formule E, la petite sœur écolo, fait aussi naître des questionnements sur le côté bruyant, polluant et dangereux de la F1.

 

 

Ce dimanche 26 novembre, juste après le grand prix d’Abu Dhabi, le nouveau logo a été dévoilé par le responsable commercial de la F1, Sean Bratches. Il remplacera dès la prochaine saison le logo actuel, en service depuis 1994, mais qui semble dater de l’époque de Bruce McLaren!

 

 

Le nouveau logo, conçu par Liberty Media, ne joue pas sur la contreforme du F pour dessiner le 1, comme son prédécesseur. Dans une volonté de «faire une entrée dans le monde numérique», selon Bratches, les formes sont massives et simplifiées à l’extrême. Tellement simplifiées que le 1 sera inévitablement confondu avec un i majuscule, mais les officiels font fi du risque!

Dans sa version de base, l’emblème est un symbole élémentaire dont l’esthétique reste ancrée dans le futurisme typographique des années 80.

Dans sa version de base, l’emblème est donc un symbole élémentaire dont l’esthétique reste ancrée dans le futurisme typographique des années 80, comme les logos d’ESPN (1985) ou de Sega (1988). Mais sa grande simplicité lui permettra de s’affranchir de ces références temporelles pour donner du dynamisme aux supports numériques et imprimés de la marque. Selon Ellie Norman, directrice du marketing de la F1, «le logo prend inspiration du profil bas de deux voitures qui franchissent la ligne d’arrivée» (source: Autosport.com). Si vous voyez deux voitures, merci de l’expliquer dans les commentaires ci-dessous!

Dans la version complète, les mots Formula 1 font écho au rétrofuturisme évoqué plus haut, particulièrement ce a qui rappelle certaines fontes «fantaisie» des années 90.

Bien entendu, ce logo sera critiqué. En fait, il l’est déjà, principalement par ceux qui estiment que le changement est un sacrilège, comme le champion du monde en titre, Lewis Hamilton. D’autres, plus constructifs, proposeront leur propre solution, comme cet internaute qui déclare avoir fait mieux en 30 minutes.

Mais le temps passera, les bolides bolideront, les aficionados achèteront la casquette ou le chandail aux nouvelles couleurs, et l’ancien logo sombrera lentement dans l’oubli, dépassé par un plus jeune, un plus rapide, un plus adaptable.

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus