La référence des professionnels
des communications et du design

Le tango du logo de HP

Olivier Bruel Graphiste et directeur artistique, freelance

C'est une curieuse partie de va-et-vient qu'a jouée HP avant de doter une portion de sa gamme d'un nouveau logo... pas si nouveau.

Deux pas en avant, un pas en arrière. Ce qui est naturel pour le tango ne l'est pas toujours en gestion d'image de marque. Mais quand on s'appelle HP, que ne ferait-on pas pour mener le bal? C'est donc l'histoire d'un ancien-nouveau logo.

Retour aux origines. Fondé en 1939 à Palo Alto, en Californie, par William Hewlett et David Packard, le géant technologique est, depuis peu, scindé en deux entités distinctes: Hewlett Packard Enterprise pour les logiciels et HP Inc pour les ordinateurs et imprimantes. Cette dernière division nous intéresse aujourd'hui.

Historique

 

Il faut saluer la cohérence d'une image de marque qui a évolué sans abandonner le bon vieux hp italique dans son cercle. À défaut de susciter l'enthousiasme – seuls les fans de Harry Potter se pavanent en t-shirt HP –, elle constitue une identité claire et universellement reconnue.

Un pas en avant. En 2011, la firme rend publique le résultat d'une étude d'image de marque signée par la prestigieuse agence américaine Moving Brands. On y admire l'évolution audacieuse, mais logique du logo: quatre barres italiques qui évoquent les célèbres initiales dans un jeu de dépouillement quasi abstrait. Le logo est présenté dans un copieux document qui illustre l'application de cette identité visuelle et l'utilisation récurrente de l'angle à 13 degrés dans une charte graphique très réussie. La réception est généralement positive.

 

HP

 

Un pas en arrière. Les analystes et les futurs acheteurs dégrisent brutalement lorsqu'un communiqué les informe que «HP est une des plus précieuses marques au monde et qu'elle ne prévoit en aucune façon d'adopter le nouveau logo proposé par Moving Brands». Tout ça pour finir sur une tablette?

Cinq ans plus tard, un pas en avant. Nous sommes le 5 avril 2016, HP dévoile son nouvel ordinateur portable haut de gamme: le Spectre 13, «l'ordinateur portable le plus fin du monde». Racé et performant, il ne manque pas d'atouts pour contrer le très populaire MacBook Air. Inutile d'ouvrir le capot du Spectre pour voir ce qui fait jaser: le retour du logo futuriste surgi du passé!

Inutile d'ouvrir le capot du Spectre pour voir ce qui fait jaser: le retour du logo futuriste surgi du passé!

Selon plusieurs spécialistes, le temps écoulé depuis 2011 a rendu pertinente l'audace graphique de cette nouvelle griffe, et le monde du PC doit poursuivre coûte que coûte son émancipation en se débarrassant de l'étiquette beige qui l'empêche d'être cool. Les esprits chagrins objecteront que le logotype est illisible, mais rappelons qu'Apple n'écrit plus son nom sur ses produits depuis plusieurs années. Ce n'est d'ailleurs pas une première dans l'industrie, puisque les ordinateurs portables Vaio de Sony ont connu un certain succès de 2008 à 2014 avec un logo d'inspiration, euh... extraterrestre.

C'est connu, le raffinement tient souvent au dépouillement. En revanche, il est primordial de veiller à l'unicité de son image, car plus un logo est basique, plus il risque de ressembler à un autre. Dans le cas de HP, il faudrait regarder du côté de l'horloger français Lip.

 

Lip vs HP

 

Un dernier pas en arrière: ce nouveau logo sera réservé aux produits haut de gamme de HP. Le petit peuple continuera donc d'endurer l'ancien logo, qui paraîtra encore plus terne en comparaison! À moins que tout cela n'appartienne à une stratégie d'adoption à long terme, ce qui me semble assez probable.

L'avenir nous dira combien de temps durera ce tango.

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus