La référence des professionnels
des communications et du design

Un monogramme pour Audiogram

Olivier Bruel Graphiste et directeur artistique, freelance

La maison de disques indépendante Audiogram fête ses 30 ans ces jours-ci. Le véhicule promotionnel de cette célébration est un album légitimement intitulé Trente, qui se décline en 30 vidéoclips d’une sobriété dans l’air du temps.

Dans le silence des dernières secondes de chaque clip, une courte animation part d’une table tournante, passe par le tout premier logo très arts déco d’Audiogram, se mue en celui que nous connaissons - la pointe de tarte -, puis évolue vers autre chose.

Audiogram

Cette autre chose, c’est le nouveau/futur logo de l’étiquette de Michel Bélanger. Et c’est un monogramme, c’est-à-dire un emblème qui réunit plusieurs lettres en un seul dessin. Il s’agit d’un exercice graphique bien plus ancien que les logotypes commerciaux, mais Audiogram vit bel et bien dans le présent, et inscrit son logo dans une tendance discrète, mais bien actuelle qui voit renaître le monogramme. La preuve? Même Infopresse en a un!

IP

On retrouve ce monogramme en mode logo, au pied de la page web de l’album, à gauche du mot Audiogram, lui-même débarrassé de la ligature qui faisait jusqu’ici du O et du G une seule lettre.

Trois décennies, trois logos. C’est le pari qu’a pris l'entreprise en confiant sa nouvelle image à la firme de design montréalaise Deux Huit Huit, grande promotrice du monogramme nouvelle mode. L’ensemble de la nouvelle identité devrait être dévoilé dans les prochaines semaines, et déclinera la charte graphique, du papier à lettres au site web en passant, bien sûr, par les emballages des produits musicaux.

À suivre chez tous les bons disquaires...

comments powered by Disqus