La référence des professionnels
des communications et du design

D’où proviennent les idées?

Ody Giroux Présidente, Carat Montréal

Cannes - Après avoir assisté à tant de conférences, toutes inspirantes, avoir bu les paroles de créateurs géniaux, assisté à des forums, à des séminaires, avoir vu des gagnants exploser de fierté aux cérémonies des Lions, une seule question peut nous rallier: D’où proviennent nos idées?

De la bonne idée pour un repas ce soir à une bonne idée, d’une activité la fin de semaine ou encore pour le choix du film à regarder, nous ne pouvons rien faire sans une idée. Quand vous avez une bonne idée, c’est une merveilleuse journée. Vous jetez l’idée sur papier et vous ne l’oubliez plus. Des idées arrivent en petits fragments, une à la fois, et c’est en la retournant, un côté à la fois qu’on peut constituer une grande idée, celle qui fera le tour du monde ou qui deviendra un échec ou un refus et qui, finalement, permettra l’essai d’un angle différent et qui pourra peut-être gagner un Lion à Cannes!

Le Festival international de la créativité de Cannes est fantastique pour se ressourcer. Chaque année, des thèmes précis reviennent et deviennent des concepts-vedettes à surveiller: l’an dernier, le contenu et les médias sociaux ont fait sensation sur le tapis rouge, alors qu’en 2014, on fait place au neuromarketing, à la mobilité et à la créativité, en s’attardant, bien sûr, au contenu au passage.

Mais tous les conférenciers, du moins ceux que j’ai vus, ont utilisé le mot IDÉE! C’est le point central, le point de ralliement, le mot-clé bien plus que «créativité», car sans idée, il n’y a pas de créativité.

Nous contrôlons nos idées et notre temps, mais nous ne sommes pas les seuls à qualifier de bon ou de mauvais notre travail. Le consommateur décide si notre idée en vaut la peine. 

Nous devons rebooter notre pensée
Nous devons rebooter notre pensée et la façon dont nous percevons le monde qui attend les nouvelles idées.

Il n’en tient qu’à chaque créateur en agence – et créateur média, bien sûr - chez l'annonceur ou encore du côté des médias à ouvrir son esprit et à essayer; essayer du nouveau, car que signifierait «innovation» si ce n’est que trouver l’idée révolutionnaire?

Après avoir assisté à toutes ces conférences, le fil conducteur demeure l’idée.

Infopresse, cette semaine, a souligné que l’audace, le courage, la souplesse et l’authenticité étaient les alliés des grandes marques. La chef de la création de Calvin Klein, Melisa Goldie, a pour sa part une approche qui repose sur quatre vérités durables: chercher la simplicité, danser avec la controverse, élever la tension et embrasser les cultures. Il y a 34 ans, lorsque la pub des jeans Calvin Klein avec Brooke Shields a été lancée, ces quatre vérités ont été l’inspiration, tout comme celle avec Kate Moss ayant contribué à lancer sa carrière. Ces quatre vérités aussi étaient à la base une grande idée.

Une grande réalisation n’est pas facile à atteindre. Cela ne vient pas si facilement. Ironiquement, danser avec la controverse comme le veut si bien Calvin Klein dans ses communications, lui a permis de connecter avec ses consommateurs. La controverse attire les idées, ça veut dire que vous êtes modernes, que vous êtes présents, de votre temps et que vous vous intéressez. La controverse signifie que vous écoutez et que vous avez une opinion. Cette opinion vous attire une idée.

Nous pouvons tous être créateurs d’idées. La passion, l’altruisme et l’inspiration sont impermanents, alors nous avons toujours un grand besoin de reconfigurer notre mental et de visualiser autre chose que ce qu’on voit, et nous aider à ouvrir nos yeux et mieux nous sentir à accueillir des idées.

Dan Lin, qui a lancé le film Lego, a cru en son idée audacieuse. Cette œuvre nous confirme que la pub est de l’art. Il y a une personne derrière cette création et une idée derrière cette personne. 

Jason Silva, futuriste, techno-philosophe, repousse les limites de l’imagination et explique la provenance des idées par la façon dont l’avenir du monde change et comment ces changements ouvrent des possibilités illimitées. Il explore des domaines comme la nanotechnologie, la biotechnologie et la conscience étendue. Jason Silva est un de mes coups de cœur du Festival. Il nous procure une nouvelle perspective sur les idées: il permet un redémarrage complet de paradigme et l'ouverture à une réflexion plus créative. Sa recette est simple: reprogrammer la façon dont nous voyons le monde. 

Si lire plus de 25 fois le mot idée vous a provoqués ou a créé une tension, eh bien, vous avez passé le test! 

Bravo aux gagnants d'ici, vous faites notre fierté, et bravo à toutes les futures idées qui émergeront pour gagner davantage de Lions à Cannes l’an prochain!

 

comments powered by Disqus