La référence des professionnels
des communications et du design

Le réseautage: 7 conseils

Mylène Forget Présidente, Massy Forget Langlois relations publiques

On me demande souvent comment j’ai réussi à former mon réseau d’affaires. Comme le réseautage est pour moi une seconde nature, j’ai, au fil des ans, identifié les principaux éléments qui ont contribué à former ce facteur essentiel de réussite. 

Certains croient qu’en affaires, «ce n’est pas ce qu’on connaît, mais QUI l'on connaît». Je suis en total désaccord – les deux vont de pair. Si l'on ne livre pas des services de qualité, ça se saura... Mais encore faut-il avoir l’occasion de les offrir pour ensuite dépasser les attentes.


Des activités qu’on aime permettent de faire ressortir les meilleurs aspects de sa personnalité…

Comment faire?
1. Établir ses objectifs et dresser un bilan. Désire-t-on rencontrer une personne précise ou dans une entreprise d’un secteur donné? L’investissement bénévole, en plus de ses satisfactions intrinsèques, nous a-t-elle procuré des occasions de nouer des liens intéressants? Un bilan fréquent s’impose.

2. Respecter sa zone de confort et rester soi-même. J’ai déjà dit en réponse à une invitation à un tournoi de golf, qu’on me présentait comme une fantastique occasion de réseautage, que j’y préférais une visite chez le dentiste! Par contre, j’ai signalé mon intérêt pour le repas clôturant la soirée. Des activités qu’on aime permettent de faire ressortir les meilleurs aspects de sa personnalité…

3. Qui rayonne rayonnera plus. Un conférencier suscite la confiance, même avant d’avoir écouté ses propos; un membre d’une table d’honneur est associé au succès; un concours d’affaires accroît la crédibilité. Brillez! Il est surprenant comme cette aura sera attirante et comme cela suscitera d’autres occasions.

4. Documenter. Vous avez appris que votre nouveau contact est un amateur de vins, de hockey ou de randonnée? Il est en relation avec une personne que vous désirez rencontrer? Il recherche de nouveaux défis? Notez cette information et profitez de toutes les occasions d’y donner suite. C’est un des principaux conseils retenus d’un grand réseauteur, le fondateur de l’agence Ogilvy & Mather. 

5. Rendre service. Tout comme une amitié, une relation d’affaires repose sur des éléments d’apparence anodins, mais qui, mis bout à bout, font comprendre à notre contact qu’on s’intéresse à lui, par exemple: transmettre un article qui nous semble stimulant, lui présenter un client potentiel, donner un coup de main à une personne en recherche d’emploi.


Quelle plus belle satisfaction que de voir de véritables amis de longue date, connus lors de nos études, se rappeler de nos qualités et faire appel à nous? 

6. Se donner les occasions – et se préparer! La participation à des activités comme des lunchs, cocktails et conférences constitue une excellente occasion. Qui y sera et qui sont les personnes qu’on souhaite rencontrer? On prépare son «pitch» d'ascenseur et l'on n’oublie pas les suivis.

7. Choisir. Qu’on soit membre d’un comité d’honneur, d’un conseil d’administration d’un OSBL ou d’une entreprise publique, il faut livrer. Attention à ne pas s’éparpiller… Il faut reconnaître ses capacités et ne pas décevoir. Trouvez une formule satisfaisante: offrir ses services-conseils bénévolement permet parfois de compenser sa capacité à vendre des billets. Toutes les activités, personnelles ou professionnelles, comportent des occasions d’élargir son réseau. Quelle plus belle satisfaction que de voir de véritables amis de longue date, connus lors de nos études, se rappeler de nos qualités et faire appel à nous? Cela est aussi vrai de clients existants ou de décideurs qui changent d’entreprise et vous sollicitent de nouveau dans leurs nouvelles fonctions.

Ces conseils ne sont pas exhaustifs et certaines formations, comme celles que mon agence prodigue, permettent de cibler les meilleures stratégies selon les objectifs et personnalités de chacun. Au plaisir de vous rencontrer et de discuter du contenu de ce texte!

comments powered by Disqus