La référence des professionnels
des communications et du design

Votre réputation: aussi puissante que fragile

Michaël Grégoire Président, Immersion management

À l’ère des médias sociaux, il devient primordial pour l’entrepreneur de veiller à conserver une image de marque à la hauteur de ses ambitions d’affaires. 

Fréquemment, démonstration est faite que toute partie prenante à l’organisation, du partenaire commercial au simple citoyen, possède un pouvoir médiatique impressionnant et qu’une diffusion négative génère un impact direct sur l’évolution de l’entreprise. 

Bien sûr, il y a l’enjeu de ce qu’on voit circuler sur les plateformes sociales; cette information accélérée est manipulable et, au final, d’une fiabilité discutable. S’interroger sur la qualité de ce qui circule est un débat en soi, mais ce qui importe est de conscientiser les entrepreneurs à l’urgence de planifier et de valoriser leurs propres communications. Il est temps de considérer votre «cote réputation» comme un incontournable de votre rendement d’affaires.

On efface et l'on recommence?

 «On met 20 ans à bâtir une réputation et cinq minutes à la détruire. Si vous pensez bien à cela, vous ferez les choses différemment», déclarait l’investisseur Warren Buffet. Ainsi, d’entrée de jeu, considérez qu’un faux pas ne vous sera pas pardonné. Un récent sondage de la firme de recherche Léger abonde également en ce sens: le public a la mémoire longue. Le cas récent du transporteur United Airlines est évocateur. Cette histoire s’est enflammée par la diffusion de deux tweets, partagée plus de 1,9 million de fois. Sur Sina Weibo (l’équivalent chinois de Twitter), l’histoire s’est répandue plus de 95,5 millions de fois. 24 heures plus tard, la direction a publié un communiqué d’à peine quatre lignes aux allures d’un formulaire juridique. Il est toujours surprenant de voir des entreprises d’envergure mondiale vivre des cafouillages médiatiques intenses, improviser des communiqués d’excuses et se retrouvant en plein cœur d’un vol plané public, avant d’aller s’écraser au dernier rang de l’indice boursier. C’en est presque gênant.

ce qui importe est de conscientiser les entrepreneurs à l’urgence de planifier et de valoriser leurs propres communications.

Votre réputation: le pouvoir au consommateur

Commençons par valoriser un plan de communication en adéquation avec l’essence de votre entreprise et en établissant des balises claires pour mesurer l’impact de vos actions publiques. Monsieur-Madame-Tout-le-Monde est maintenant un média et il importe de considérer le rôle que ces derniers veulent nous voir jouer dans l’écosystème qu’on partage.

  • Ne sous-estimez jamais votre consommateur et, dans la planification de vos communications, considérez toujours les possibles réactions émotives de ces derniers.
  • Ne laissez jamais un commentaire (positif ou non) sans réponse sur les réseaux sociaux. Vous serez toujours gagnant en faisant preuve d’ouverture face à vos consommateurs.
  • Créer du contenu original, qui vous ressemble, serait une excellente occasion de maîtriser votre message et ce que vous projetez.
  • Et ne rien publier? Mauvaise idée, quelqu’un d’autre s’en chargera à votre place. Et il y a de fortes chances que ce dernier n’ait même jamais acheté votre produit…

Et si votre cote «opinion publique» était le premier critère permettant l’accès à votre prochaine ronde de financement? Peut-être que certains entrepreneurs commenceraient à valoriser la planification de leurs communications et leur impact social. 

__

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus