La référence des professionnels
des communications et du design

Les réseaux sociaux ne sont pas un jeu

Laura Cabrera Team leader réseaux sociaux, WINK Strategies

Il devient de plus en plus courant et facile de penser que les réseaux sociaux sont hors normes, sans limites! Surprendre, interpeller, voire choquer: tout est permis, car ce sont les résultats qui comptent, se démarquer de la concurrence, se faire remarquer, imprégner l’esprit de vos abonnés!

Tout est possible, oui, mais non!

J’ai pu assister ce printemps aux Grands Rendez-vous de la formation du Barreau 2016, à un atelier de l’avocat Stéphane Duranleau sur les enjeux juridiques liés à l’utilisation des réseaux sociaux et des outils de marketing par les avocats. Ouf! Il n’en fallait pas plus pour ébranler la gestionnaire de communauté en moi.

Pour vous donner quelques exemples, en tant qu’avocat, il vous est déconseillé de partager l’avis d’un client satisfait, de lister vos clients, de partager un article écrit sur un procès que vous avez remporté, de faire de la prospection directe sur LinkedIn, de produire des publicités au ciblage trop axé sur une vulnérabilité, etc. La liste est longue et les risques trop importants.

C’est en voyant le pire des scénarios qu’on prend conscience de l’importance de nos activités sur les réseaux sociaux. Ce sont des bulles sociales abstraites, mais avec des répercussions bien réelles et pas que pour les avocats.

S’informer pour mieux oser

le défi sur les réseaux sociaux n’est pas d’obtenir des résultats, mais de les produire de la bonne manière. 

La première question qu’on entend souvent à la présentation d’une stratégie sur les réseaux sociaux, est: «Est-ce qu’avec ça, l'on va me voir?». La réponse est bien entendu oui, car le but d’une présence sur les réseaux sociaux est d’accéder à une présence supplémentaire, fidéliser sa clientèle, générer des engagements et gagner en notoriété. Toutefois, chercher à obtenir des résultats à tout prix n’est pas une solution viable ni sécuritaire.

Le «comment?» est donc un impératif, car le défi sur les réseaux sociaux n’est pas d’obtenir des résultats, mais de les produire de la bonne manière. Ainsi, l’information occupe une place primordiale dans la construction d’une stratégie efficace et judicieuse, que ce soit grâce à une veille préliminaire, une étude de marché ou tout simplement avec une analyse de la déontologie du secteur en question.

Connaître les occasions, comme les menaces, du secteur devient alors une évidence et une remarquable arme créative qui permettra de propulser une stratégie de communication sur les réseaux sociaux au-delà des attentes.

J’aimerais bien sûr connaître vos avis sur la question. Comment confrontez-vous les limites imposées par l’environnement de votre marque dans la gestion de vos communautés?

__

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus