La référence des professionnels
des communications et du design

SXSW 2017: le marketing invisible

Julie Trudeau Stratège, contenu numérique, Bleublancrouge

J’en suis à ma deuxième édition de SXSW Interactive (voir l’article sur ma première expérience) et encore une fois, ces longues journées intenses à courir les rues d’Austin pour essayer de ne rien manquer, ont été plus qu’enrichissantes. L’intelligence artificielle (IA) était le sujet au cœur de l’édition 2017. En voilà un aperçu. 

Les bots et la messagerie instantanée

La forme d’IA la plus commune pour le moment concerne nécessairement les conversational bots. Déjà, plusieurs personnages ressortent du lot: Poncho, HelloPegg, Eno, Albert et Kate pour n'en nommer que quelques-uns. Pour la majorité de ces petits facilitateurs sympathiques, le but est de répondre à des besoins d’information, de divertissement ou d’éducation en exploitant les plateformes de conversation déjà fortement utilisées telles que Messenger (65% des Américains l'emploient fréquemment).

Maintenant plus que jamais, les consommateurs d’aujourd’hui s’attendent à ce que les marques contribuent à leur qualité de vie. 

Plus de 20 000 robots conversationnels ont été créés dans les dernières années. Ce qui change la donne, c’est que les marques s’en mêlent. La question qui se pose est: comment pourront-elles miser sur ces points de contact hyper personnels sans en faire trop et faire fuir les consommateurs?

L’utilité des marques 

Lors de conférence la conférence de Stylus intitulée Invisible Marketing: AI Will Transform Your Brand, Christian Ward a prédit que dans quelques années, il ne sera plus question de mobile-first, mais bien de AI-first. Et que ce grand changement de priorisation devrait amener une forme de marketing réellement utile, intégré à même nos vies, donc presque invisible.

Maintenant, plus que jamais, les consommateurs d’aujourd’hui s’attendent à ce que les marques contribuent à leur qualité de vie. L’IA mène le tout encore plus loin. Elle permet d’imaginer des publicités hyperconnectées en tablant sur le contexte dans lequel se retrouvent les consommateurs tout en considérant de multiples variables (émotions, environnement, etc.).

Que se soit pour l’acquisition de nouveaux clients, du ciblage hyperpersonnalisé ou encore de la notoriété, l’IA repousse les limites. The Weather Company s’est associée avec Watson pour des publicités intégrées et conversationnelles à même la plateforme de météo. Charity Water a conçu sur Messenger un bot immersif appelé Walk with Yeshi permettant de reconnecter les gens avec sa cause, en partageant la réalité d’une enfant africaine dans son périple quotidien de 2h30 pour aller chercher de l’eau.

l’IA permet de tabler sur les moments transitoires des consommateurs auxquels nous n’avions pas vraiment accès avant. 

Maximiser les moments de transit par l’émotion

De plus, l’IA permet de tabler sur les moments transitoires des consommateurs auxquels nous n’avions pas vraiment accès avant. Ces moments composent une grande partie de nos vies: nous passons en moyenne 70% de notre temps hors de la maison. C’est la raison pour laquelle Coors Light et Shazam ont misé sur les déplacements à pied des New-Yorkais pour leur faire découvrir des listes de lecture spécifiques aux quartiers par lesquels ils passent. Cette initiative a permis à la marque de connecter les gens avec la musique au-delà des points de contact traditionnels.

Pour conclure, l’IA permet d'atteindre les consommateurs de façon plus harmonieuse avec leur quotidien tout en y ajoutant de la valeur. Nous constaterons de plus en plus l’avènement de marques disruptives qui suivent, voire prédisent littéralement le quotidien chaotique du consommateur en étant multiplateformes et multiformes de façon pertinente et innovatrice.                                                                                 

__

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus