La référence des professionnels
des communications et du design

Google dévoile «Expanded Text Ads»

Jeremy Easterbrook Président, Index web marketing

Google a surpris l’industrie lors de la rencontre Performance Summit. Le géant incontesté va révolutionner au fil des prochains mois l’apparence de sa publicité par l’apparition des Expanded Text Ads (Annonces textuelles étendues).

En résumé, Google fait passer les publicités textuelles de 95 à 140 caractères afin d’optimiser l’affichage pour appareil mobile. Mais l’impact sera plus profond: les annonceurs de partout vont devoir mettre à jour leurs créatifs s’ils souhaitent se démarquer.

Des dizaines de milliards de requêtes sont effectuées chaque jour sur Google. La publicité «texte» en haut et en bas de son moteur, aussi appelée AdWords Search, représente une vache à lait qui lui rapporte 65 milliards$ par année. Un geste très risqué diront certains, mais nécessaire selon le leader californien. De son propre aveu, Google le présente comme le plus gros changement en 15 ans à sa plateforme.

La publicité «texte», aussi appelée AdWords Search, REPRÉSENTE une vache à lait qui rapporte 65 milliards$ par année. 

En 2016, l’achat de mots-clés constitue un outil indispensable des professionnels en communications-marketing afin d'atteindre les consommateurs. Je vous présente les prochains changements et la façon de vous y préparer.

Qu’est-ce qui change?

Derniers vestiges de l’ère prémobile et seule constante au fil des ans, la publicité textuelle Google a toujours été associée à une accroche de 25 caractères et deux lignes de 35 caractères.

Afin de maximiser l’espace dans les résultats de recherche dans un monde en mobilité, Google augmentera de 47% l’espace alloué à ses publicités, soit:

● Deux accroches de 30 caractères

● Une ligne de 80 caractères

140 caractères qui vont permettre plus d’espace pour présenter le produit et influencer le comportement des chercheurs

Ce changement survient à la suite de l’extinction des annonces sur la droite sur l’ordinateur et des nouveaux formats pour les résultats naturels (70 caractères pour le titre, 280 pour la description). Après des tests menés en avril dernier, peu d’experts auraient prédit que Google – sommité en analyse de données – appliquerait ce changement radical aussi vite.

Comment et pourquoi s’y préparer?

Êtes-vous prêts?

Afin de maximiser l’espace dans les résultats de recherche dans un monde en mobilité, Google augmentera de 47% l’espace alloué à ses publicités.

L’espace de texte supplémentaire offre actuellement une retombée immédiate. Plusieurs sources rapportent des gains de 12% à 20% en conversions à la suite de l’implantation des Expanded Text Ads. Ce gain significatif, à lui seul, peut transformer la rentabilité d’une campagne.

Les annonceurs devront maximiser l’apparence et leurs techniques afin de créer des messages émotionnels puissants. Un changement est aussi prévu à l’affichage de l’adresse Web (Display URL); l’expérience de l’internaute sera plus transparente.

En contrepartie, les marques redoubleront d’efforts pour que leurs enchères décrochent une position de tête. En effet, il sera plus coûteux de vous afficher sur Google.ca!

Google prévoit seulement rendre cette fonctionnalité accessible à tous dans quelques mois. Bien que le produit soit en béta, il vous est possible de commencer aujourd’hui! Pour en bénéficier immédiatement, les annonceurs doivent contacter leur équipe dédiée chez Google ou une agence Google Partners.

Autres changements significatifs

Google a aussi profité de l’occasion pour communiquer d’autres innovations aussi importantes dans son produit:

● Une nouvelle interface à l’outil de gestion web d’AdWords

● La recherche locale sera désormais propulsée par la publicité AdWords Search

● Des options plus poussées pour ajuster l’enchère sur tablette et ordinateur

● De la publicité par bannières automatiquement responsive

● Des nouveaux outils de reporting pour les publicitaires – Voice Query et Data Studio

Il faut tendre l’oreille quand une entreprise aussi gigantesque met en jeu des milliards en revenus, car 50% des recherches se déroulent sur appareil mobile.

Si les années précédentes ont pu être considérées comme celles de «l’arrivée du mobile», 2016 est l’année du mobile. D’autres moteurs de recherche comme Microsoft Bing suivront assurément.

Il est impératif que les experts en marketing web, les consultants et les agences du Québec changent leurs techniques de rédaction pour ce média afin de s’ajuster à cette nouvelle réalité.

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus