La référence des professionnels
des communications et du design

Célébrons l’entrepreneuriat montréalais!

Jean-Philippe Shoiry Stratège nouveaux médias, Associé, Republik

Lors de son gala Arista, la Jeune Chambre de commerce de Montréal a souligné les réussites entrepreneuriales de la dernière année, alors qu’une nouvelle génération d’entrepreneurs marquent les esprits. Les succès des LP Maurice (Busbud), Nicolas Duvernois (Pur Vodka), Dominic Gagnon (Piranha) et Vincent Leclerc (Pixmob) ont été salués, et la prise de risque est encensée. L’humeur était à la fête, la jeunesse montréalaise était souriante et optimiste.

À quelques kilomètres se déroulait simultanément le gala des prix Numix, qui célébrait les réalisations multimédias et numériques de la dernière année. Les projets des TP1, La Presse+, Toxa et autres Ubisoft y ont été remarqués, et la communauté techno de Montréal s’est enflammée, fière de son envieux positionnement international. 

Pourtant, aux mêlées de ces multiples réussites (j’en passe plusieurs), c’est de collusion, de corruption et d’exil des sièges sociaux que résonne la métropole.

Bon, vrai que ces jours-ci, Montréal vibre plutôt aux coups de patins du CH, mais la question se pose: pourquoi faut-il attendre des victoires signées bleu-blanc-rouge pour s’exalter et démontrer notre fierté montréalaise? Pourquoi faut-il que des colosses en jaune et noir se bombent le torse pour que nous réclamions le respect qui nous est dû?

Montréal se porte bien…

... mais la ville demeure à la traîne du reste du Canada (malgré plusieurs signes encourageants), comme le démontre une récente étude sur l’indice entrepreneurial québécois.

À l’approche du 375e anniversaire de notre métropole, il faut accélérer la cadence alors que plusieurs défis financiers, humains et géographiques se dressent. Voici quelques pistes de solution pour faire éclore un paysage entrepreneurial encore plus prospère :

  • Favoriser le développement et le recrutement de talents locaux et internationaux, pour assurer la réalisation de la vision de nos entrepreneurs;
  • Élargir le spectre entrepreneurial en faisant la promotion de nouveaux modèles d’entreprises sociales et hybrides;
  • Solidifier les liens entre les industries et les établissements, pour faciliter le transfert de connaissances de la théorie à la pratique;
  • Assurer une meilleure collaboration entre les 75 organismes pro-entrepreneuriat de la métropole, en se donnant des objectifs communs;
  • Valoriser le rôle de l’entrepreneur auprès des jeunes, par une plus grande reconnaissance de son apport à la société dès le milieu scolaire.

L’avenir nous appartient! Célébrons l’entrepreneuriat et la créativité montréalaise, et méritons, par des actions concrètes, ce respect international que nous réclamons.

comments powered by Disqus