La référence des professionnels
des communications et du design

Pourquoi Tesla est une des sociétés les plus innovantes du monde

Jean-Pascal Mathieu directeur de l'innovation, Nurun

Jean-Pascal Mathieu, directeur de l'innovation de Nurun, explique.

«Il y a quelques années circulait une blague sur la comparaison entre le monde du logiciel et celui de l'automobile, l'effet comique provenant de la différence de fiabilité et de gestion des problèmes entre les deux univers. En gros, si Ford travaillait comme les vendeurs de logiciels, à coup de "reboot", "patchs", versions instables, raccourcis clavier à cinq doigts, fonctionnalités cachées, obsolescence programmée et incompatibilités avec les autres systèmes, il serait impossible de conduire une voiture. C'est évidemment que la sécurité mise en oeuvre est proportionnelle au risque encouru, et que dans la course à l'innovation, les éditeurs de logiciels grand public ont un peu plus de latitude pour l'erreur. Word n'a jamais tué personne autrement que par les mots qui y ont été saisis.

Dans beaucoup d'industries, le logiciel est devenu un composant majeur du produit, et l'amélioration des processus qualité a permis d'atteindre un niveau de fiabilité acceptable. Un avion moderne ne pourrait plus voler sans logiciels, une auto ne pourrait plus rouler non plus. Au début, l'on parlait d'électronique, et l'on pestait quand elle tombait en panne et que le garagiste disait ne rien pouvoir y faire. Avec le temps, il y a moins de "pannes électroniques" et plus de composants qui améliorent notre sécurité.

Le constructeur californien de voitures électriques Tesla a beaucoup fait parler de lui à la fin de 2013 quand deux véhicules (Model S) ont pris feu après avoir heurté un obstacle à grande vitesse sur l'autoroute. On savait que Tesla avait une culture plus informatique qu'automobile, on savait que les pièces de la voiture étaient toutes connectées et pilotées par le logiciel, mais il était difficile de visualiser concrètement en quoi c'était si différent des autres constructeurs. Croyez-le ou non, Tesla a réglé ce problème en modifiant la hauteur du châssis par rapport à la route quand le véhicule se trouve sur autoroute. Comment ont-ils fait ça? Un patch du firmware de la voiture, distribué par internet, a mis les paramètres à jour. "Tout simplement". Depuis, plus d'accidents recensés, selon Technology Review.

Tesla fait entrevoir concrètement l'immense potentiel des objets connectés. Imaginez la distorsion concurrentielle entre un General Motors obligé ces derniers mois de rappeler des millions de voitures et un acteur émergent comme Tesla, qui peut déployer par logiciel une mise à jour non seulement du logiciel de la voiture, mais de l'auto elle-même. Une telle mise à jour, évidente par exemple pour les boîtes d'accès à internet parce que, par définition, elles sont connectées et que leur logiciel "est" le produit, va peu à peu s'étendre à tous les objets un peu techniques et "connectables" du quotidien.

C'est d'y avoir industriellement cru avant tout le monde qui fait de Tesla l'une des sociétés les plus innovantes du monde, et ses récents déboires et sa réponse démontrent avec brio la pertinence de cette vision.»

comments powered by Disqus