La référence des professionnels
des communications et du design

Évitez les ruelles sombres dans l’espace numérique

Geneviève Guay vice-présidente et directrice générale, AMNET, Dentsu Aegis Network

La fraude numérique est une réalité. Cela n’est plus un sujet contesté. Nous pouvons débattre sur le pourcentage d’impressions frauduleuses. Ou encore nous demander si la fraude devrait nous dissuader d’investir en publicité numérique.

La réponse est non, nous ne devrions pas cesser d’investir en publicité; nous devons tout simplement devenir plus vigilants et nous assurer de mesurer les résultats de nos activités de façon efficace. D’une manière ou d’une autre, la fraude demeure une réalité qui mérite toute notre attention.

Afin que les marques bénéficient des espaces publicitaires numériques les plus efficaces, il faut tenir compte de trois principes:

1. Concentrez-vous sur une mesure réelle de rendement d'investissement
Établissez des objectifs clairs pour vos campagnes médias centrés sur une mesure réelle du rendement. Cela rend la tâche de falsification beaucoup plus ardue aux potentiels escrocs numériques. Des mesures comme le taux de clics, le taux de complétion ou encore l'achalandage vers un site peuvent être facilement falsifiées ou manipulées. Vous devez systématiquement mesurer et optimiser en fonction d’activités de conversion claires (vente, temps passé sur votre site, abonnement ou mesure d’engagement par les réseaux sociaux) puisque, typiquement, les robots ne démontrent pas de comportements humains.

2. Les données ne sont pas parfaites: la perfection existe-t-elle après tout?
Même si les données sont imparfaites, nous ne devons jamais arrêter de poser des questions, d’apprendre des réponses identifiées et de continuellement optimiser afin d’être meilleurs.

La fraude est une cause de données imparfaites et il est important de se souvenir que d’autres plateformes médias génèrent aussi des données imparfaites. Lorsque nous pensons à la publicité télé, par exemple, l’industrie mesure et négocie à partir de cotes d’écoute qui ne tiennent pas compte de façon précise des pauses publicitaires. Il y a ainsi une certaine mesure d’imperfection dans les données publicitaires télévisuelles. Pourtant, cela ne nous empêche pas d’investir dans la publicité télé et ne devrait pas freiner nos avancées dans l’espace numérique.

En définitive, les proactifs en matière d’analyse et d’application d’apprentissages prendront des décisions plus profitables et, ultimement, les devants.

3. Le résultat est proportionnel à l’investissement!
Les consommateurs en ont toujours pour leur argent, les annonceurs aussi. Nous devons être prêts à payer pour la qualité que nous recherchons.

En matière de publicité numérique, cela se traduit en investissant votre argent avec des partenaires d’affaires de confiance qui misent sur des technologies antifraude et des méthodes de vérification permettant de bloquer des contenus inappropriés, frais cachés, publicités invisibles, sites frauduleux, etc.

Là où il existe une occasion de faire de l’argent, il faut prévoir un risque de fraude. Il n’existe pas de moyen parfait de combattre la fraude numérique. Cependant, tout comme la criminalité de rue, il y a des moyens que nous pouvons prendre pour demeurer en sécurité. Il existe toujours une façon d’éviter les ruelles sombres où circulent des personnages suspects. 

Cet article a été rédigé en collaboration avec Neil Weitzman, directeur général, Data2Decisions.

_

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus