La référence des professionnels
des communications et du design

Le plan P

Benoit Giguère Président, SDGQ

Le processus de sélection d’un président du jury Grafika est complexe et particulièrement délicat. Ce choix repose sur des critères rigoureux et se déroule au sein d’un comité qui réunit les principaux partenaires de l’événement.

 

 

Il faut donc convenir avec les principaux partenaires de l'événement du meilleur choix possible, qui repose essentiellement sur la crédibilité du candidat et le consensus de ce choix dans la communauté.

Les exigences de la SDGQ sont élevées et rendent cette sélection laborieuse. La liste de noms proposés est courte, et la tâche est colossale. Accepter le défi de présider le jury de Grafika nécessite un investissement en temps et en énergie presque surhumain.

Chaque année, par souci de parité et parce que dans l’industrie créative, il existe un déséquilibre évident dans la représentation des femmes au sein des jurys de concours, la SDGQ s’efforce de proposer dans sa liste finale deux noms: un homme et une femme. Les démarches de séduction se passent en parallèle. Chaque année, il faut recourir à des arguments pour convaincre les personnes choisies d’embarquer dans cette folle aventure.

Cette année, Philippe Archontakis a accepté de plonger avec enthousiasme et détermination. Il a été pressenti parce qu'il représente un choix idéal et parce que sa candidature correspondait à la perfection aux plus hautes exigences de la SDGQ et de son partenaire, Infopresse. Les résultats sont probants: un jury équilibré hommes et femmes, une sélection de prix couvrant tous les aspects de la profession ainsi que la taille des entreprises, bref, une note parfaite dont la SDGQ est fière. Philippe Archontakis aura été un président hors normes.

Pour la SDGQ, il n’y a qu’un seul plan chaque année dans la sélection du président du jury, c’est le plan P.

Le plan P se résume à deux mots: président et perfection. Philippe Archontakis a brillamment accompli le plan.

Merci Philippe.

 

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

 

comments powered by Disqus