La référence des professionnels
des communications et du design

Vous êtes plus créatifs que vous ne le croyez!

Benoit Cyrenne Vice-président stratégie marketing et associé, Substance stratégies

Dans un monde où (presque) tout est à parité, l’innovation est souvent ce qui permet à une organisation de se démarquer.  Or, le caractère innovateur d’une entreprise se construit à partir de la créativité des individus qui la composent. 

À ce sujet, plusieurs personnes ne s’en cachent même pas: elles ne se jugent pas créatives. Ce dur constat apparaît au départ imparable, mais il n’en est rien. Il ne s’agit pas d’une banale fatalité.

IL SERAIT BEAUCOUP DEMANDER AUX SESSIONS DE BRAINSTORMING QUE D’ASSURER À ELLES SEULES LA CRÉATIVITÉ EN ENTREPRISE.

Laissez-moi vous en convaincre.

Trois ingrédients suffisent pour assurer la créativité:
-Les connaissances: nous avons tous un «bagage» personnel, des expériences uniques et un certain niveau de culture générale. La curiosité et la lecture permettent certes de bonifier ces connaissances et de faire des liens. Il n’est donc pas nécessaire d’être un expert dans un domaine donné pour y être créatif.

-La motivation: la plupart du temps, l’ambition professionnelle, mais surtout le simple et réel désir de vouloir bien faire suffisent à remplir ce critère.

-Les techniques: il s’agit de l’élément qui fait le plus souvent défaut au sein des organisations. À preuve, vous avez fort probablement déjà assisté à une session d’idéation décevante en entreprise. Sans techniques, les exercices créatifs mènent la plupart du temps à des évidences ou, au mieux, à du «réchauffé».

Le brainstorming est la technique créative le plus souvent utilisée en entreprise. Né du monde publicitaire il y a une cinquantaine d’années, il est aujourd’hui aussi populaire que critiqué.  Reprenons donc les reproches les plus fréquents et la façon d’y remédier.

La créativité individuelle est plus efficace que la collective
Qui a dit qu’il fallait opposer ces deux techniques créatives? Ce serait beaucoup demander aux sessions de brainstorming que d’assurer à elles seules la créativité en entreprise. Ses détracteurs ont en effet tendance à confondre le brainstorming (le moyen) et la créativité (le but).

LE BRAINSTORM N’EST PAS UNE FIN EN SOI. 

Bien souvent, le participant continue à réfléchir à la problématique après avoir participé à une session. Ce processus, plus ou moins conscient, est appelé «l’incubation». Dans ce cas, le brainstorm aura une incidence ultérieure sur la créativité individuelle.

Ainsi, le brainstorm n’est pas une fin en soi. Idéalement, il s’agit d’un exercice de pensée divergente permettant de générer plusieurs idées. Il peut d’ailleurs suivre, dans le temps, des gestes de créativité personnels. 

---

Benoit Cyrenne animera la Formation Campus Maîtriser le brainstorming et les sessions créatives le 9 juin prochain.

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

comments powered by Disqus