La référence des professionnels
des communications et du design

Relativisons la créativité

Alain Desormiers Chef de la direction, Touché!, PHD Montréal et OMD Montréal

Les concours de créativité média foisonnent. Les événements Festival of Media et Internationalist l’ont célébrée en mars dernier à Rome et à New York. Le mois prochain, ce sera au tour des Lions de Cannes, avec un volet média en forte ébullition. Aujourd’hui même, le gala annuel des Prix Média des Éditions Infopresse dirigera aussi ses projecteurs vers les stratégies médias que notre industrie d’ici juge les plus créatives, innovantes et performantes. Certainement le plus gros rendez-vous média de l’année au Québec.

La grande stratégie média demeure la pierre angulaire mais encore faut-il qu’elle puisse s’éclater créativement.

Cette dimension du métier média est avec raison fortement valorisée. Le jeune vieux de la vieille en moi ne peut que jubiler en constatant à quel point la discipline média est passée d’un mode plutôt cartésien à un mode plus intuitif, où le culte de l’Idée accapare un espace essentiel. La grande stratégie média demeure la pierre angulaire, mais encore faut-il qu’elle puisse s’éclater créativement. Aujourd’hui, les processus de planification média (comme Source et Vision chez nous) intègrent et systématisent l’idéation. La forte culture d’entreprise et ses valeurs font le reste.

Cela dit, aucune agence sérieuse en 2014 ne peut se définir que par cette dimension évidente. Ni par son fort volume de placement, qui a toujours été un «table stake». Question de relativiser les choses, disons que l’agence média d’aujourd’hui est, tout comme l’ensemble de l’industrie des communications, en constante et rapide mutation. Son plus grand défi réside dans sa capacité à maintenir son expertise multidimensionnelle en avant de la parade. Et disons que celle-ci est pas mal numérique…

Par quoi d’autre se définir, donc? Clairement par une grande sophistication de toutes les facettes numériques porteuses de bénéfices tangibles et rentables pour l’annonceur: le marketing par moteur de recherche, l'optimisation pour les moteurs de recherche, le média à la performance, les médias sociaux, la mobilité, les plateformes d’enchère en temps réel et les Data Management Platforms.

L’agence média de 2014 doit autant se définir comme une agence spécialisée en numérique qu’une agence pouvant faire cohabiter synergiquement et objectivement l’ensemble des canaux possibles de communication.

Bref, si l’agence média de 2014 se résumait en trois mots, moi j’irais avec créativité, objectivité/360 et performance. Et vous?

Bon gala!

comments powered by Disqus