La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Le cannabis et la publicité: des défis créatifs à venir

Règles sur les emballages des produits du cannabis: une porte pour le marché noir?

À la chronique Bêtes de pub du 22 mars, Arnaud Granata, éditeur d’Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie, de Havas Montréal, traitent des règles strictes sur l'emballage des produits du cannabis et de leurs répercussions potentielles sur le marché. 

Le gouvernement fédéral vient de dévoiler un aperçu des emballages autorisés pour les produits du cannabis lorsqu'ils seront légalisés. On y retrouvera notamment un symbole normalisé formé d'un signe d'arrêt avec une feuille de marijuana, encourageant la mise en garde et la sécurité. Les contenants devront être opaques et uniformes, et laisseront peu de place à l'affichage du logo et de la marque du fabricant.

SOURCE: GOUVERNEMENT DU CANADA

 

STÉPHANE MAILHIOT

HAVAS

Selon Stéphane Mailhiot et Arnaud Granata, ces mesures très strictes d'Ottawa pourraient inciter le consommateur à continuer de s'approvisionner sur le marché noir. En effet, contrairement aux emballages canadiens, le marché de la contrebande propose déjà des emballages attrayants et vendeurs. 

«L’industrie craint que par de telles règles, l’objectif initial de faire un contrepoids à une industrie illégale ne soit pas atteint», explique Stéphane Mailhiot.

Les fabricants estiment aussi que ces mesures laissent peu de place à la communication et au marketing de leur image de marque. 

ARNAUD GRANATA

INFOPRESSE

Arnaud Granata souligne qu'il sera intéressant de noter la différence et l'influence du marché américain sur la commercialisation canadienne. 

Aussi au programme cette semaine: le nouveau logo de Desjardins, la relance de l’industrie du véhicule récréatif grâce aux jeunes et une nouvelle campagne de la Société canadienne de la trisomie 21.

Retrouvez l’intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée le jeudi à l’émission Médium large de Radio-Canada Première.

Photo: Santé Canada