La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Retour sur la carrière de Michel Ostiguy, Daniel Rabinowicz et Pierre Savard

Phare: Daniel Rabinowicz

Planificateur stratégique dans l’âme, Daniel Rabinowicz a laissé sa marque lors d’une période cruciale pour l’agence Cossette, y apportant une immense rigueur quant à la gestion, à la stratégie et au service-conseil, puis en jouant un rôle-clé à la direction de Taxi et de son développement aux États-Unis. Il s’est aussi engagé comme peu l’ont fait dans la communauté publicitaire: il a été entre autres président de l’AAPQ (aujourd’hui A2C), a instauré le D.E.S.S. en communication marketing à HEC Montréal, puis établi au Québec le Bénévolat d’entraide aux communicateurs (Bec).

Daniel Rabinowicz a notamment fait partie de la haute direction de Cossette Montréal et Toronto ainsi que de Taxi Montréal et New York, en plus d'être fondateur du Bec et membre fondateur du DESSCM.

Formé à l'Université McGill, Daniel Rabinowicz a travaillé, après son MBA, au sein de l’agence Vickers & Benson, puis chez Catelli (responsable de la marque Laura Secord). En agence, il a oeuvré pour Ronalds-Reynolds, puis J. Walter Thompson, avant de joindre Cossette comme planificateur stratégique. Il y est vite devenu associé, puis directeur général, président de Cossette Montréal et coprésident de Cossette Toronto, alors que Cossette est devenue l'agence dominante au Canada.

«Il est à notre industrie, ce qu’un Sidney Crosby est au hockey.» – Nicole Lapierre, ex-collègue chez Cossette. 

Compréhension approfondie

Daniel Rabinowicz est décrit par tous ceux qui l’ont côtoyé comme démontrant une compréhension profonde et exceptionnelle des contenus et des besoins des annonceurs, en plus du sens des affaires. «Il est à notre industrie, ce qu’un Sidney Crosby est au hockey», souligne Nicole Lapierre, ex-collègue chez Cossette. Aujourd’hui, dans diverses agences, plusieurs stratèges soulignent avoir été formés par lui, et le citent comme influence première.

Après le départ de Daniel Rabinowicz de chez Cossette à la fin de 2001, Paul Lavoie (ex-collègue chez JWT et Cossette), fondateur de l'agence Taxi, relance le bureau de cette dernière à Montréal, puis va ouvrir et codiriger la succursale de New York. Daniel Rabinowicz assure la croissance et le rayonnement à Montréal, puis se retrouve à piloter le bureau de New York, pendant la période particulièrement difficile qui suit le krach de 2008. Taxi réussira à traverser la tempête. «En 2010, la succursale de New York représentait l’un des bijoux de l’agence, attirant l'intérêt de l'acquéreur WPP», raconte-t-il.

Engagement publicitaire et communautaire

Daniel Rabinowicz s’est en outre toujours engagé dans le milieu publicitaire et dans diverses causes. À la présidence de l'AAPQ, il a notamment piloté les dossiers liés au Grand Virage de la publicité, alors que l’industrie s'interrogeait sur de nécessaires changements. Il a créé le D.E.S.S. en communication marketing, en partenariat avec HEC Montréal, puis y a donné le cours de stratégie pendant trois ans, en collaboration avec Nicole Lapierre. Il a aussi fondé le Bénévolat d'entraide aux communicateurs (Bec), section québécoise du groupe National Advertising Benevolent Society (NABS), un OSBL aidant les professionnels des communications à mieux faire face à leurs problèmes personnels. En 2017, il a d’ailleurs relancé son engagement au Bec avec comme priorité d’en augmenter le financement. Aussi, depuis 2015, il préside le conseil du Centre commémoratif de l'holocauste, à Montréal, au sein duquel il siégeait depuis plusieurs années, et où, encore là, son apport a eu un impact notable.

Depuis sa retraite de la publicité en 2009, Daniel Rabinowicz demeure actif à divers autres niveaux, au sein de conseils d'administration (Reitmans et Alimentation Couche-Tard) et comme actionnaire et administrateur de sociétés privées.

MOT DU JURY

«Daniel Rabinowicz a un parcours inspirant autant d’un point de vue professionnel que personnel. Son apport à notre communauté est remarquable et toujours aussi pertinent: que ce soit auprès des professionnels qui l’ont côtoyé, au sein de l’association, au Bec, avec les centaines de professionnels qui utilisent les services de l’organisme chaque année, ou par le DESSCM, qui contribue à former une génération de professionnels en agence.»