La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Rentrée télé: retour sur les programmations 2017-2018

Lancement télé chez Télé-Québec: sous le signe de la célébration

La chaîne Télé-Québec vient de présenter sa nouvelle programmation pour 2017-2018. Au menu: de nouveaux magazines sur les médias et les finances personnelles, des séries, du documentaire et du contenu jeunesse.

La programmation constitue, selon Denis Dubois, directeur général de la programmation, un bon équilibre entre les contenus destinés à l'auditoire jeunesse et au plus grand public. «Notre programmation jeunesse est très reconnue et a peut-être même déjà fait de l’ombre à celle pour tous. Nous avons donc voulu miser sur une programmation s'adressant à toute la famille très accessible, ce qui n'implique pas de diluer la qualité, mais d'atteindre un public plus large. C'est précisément ce que fera, entre autres, le magazine de Marie-Louise Arsenault sur l’actualité en images ou celui de Pierre-Yves McSween sur les finances, en traitant de sujets pas abordés ailleurs. Le produit auquel nous sommes arrivés aujourd'hui est le résultat de deux ans de travail. Nous avons bâti sur de l’acquis, tout en affinant notre positionnement afin qu'il soit clair aux yeux du téléspectateur.» 

À découvrir

MARIE-LOUISE ARSENAULT

Au chapitre des nouveautés à surveiller pour la rentrée, l'émission animée par Marie-Louise Arsenault sur les dessous des médias (dont le nom n'a pas encore été dévoilé), un concept cosigné Must Média et Infopresse. Avec ses collaborateurs et un invité différent chaque semaine – choisi selon l’actualité –, Marie-Louise Arsenault discutera des images diffusées dans les médias nationaux ou internationaux, celles qui auront généré la réflexion, qui auront frappé ou qui auront soulevé les passions. 

PIERRE-YVES MCSWEEN

L'INDICE MCSWEEN

Deux hommes en or accueillera dès l'automne Pierre-Yves Lord, qui coanimera l'émission hebdomadaire aux côtés du journaliste Patrick Lagacé.

Télé-Québec présentera la nouvelle production originale L'indice McSween, qui se penchera sur différents thèmes liés à la littéracie financière afin d'en décortiquer de façon simple et amusante les concepts sur le terrain. Produite par Pixcom, elle sera diffusée dès l'automne.

La série La cure, en 2018, permettra de suivre le parcours d'ex-toxicomanes en processus de réhabilitation.

Télé-Québec ajoute aussi à sa programmation automnale le projet Mammouth, animé par Sarah-Jeanne Labrosse et Koriass. Pour cette première édition, les ambassadeurs se promèneront au Québec pour choisir 10 jeunes ambassadeurs qui auront la tâche de former le jury de Mammouth 2017. Leur objectif: se faire la voix représentative des Québécois du même groupe d’âge pour cibler les 20 actions les plus inspirantes de l’année. Une fois que ce jury aura ciblé les 20 finalistes, les jeunes de partout au Québec seront invités à voter pour leur action préférée pour déterminer qui recevra les cinq distinctions honorifiques, lors d'un événement spécial. 

Dès janvier, la chaîne diffusera en exclusivité la version francophone de la série américaine House of cards. Par un accord avec Sony Pictures Television, qui la distribue à l'échelle mondiale, Télé-Québec devient le télédiffuseur exclusif des cinq saisons de ce drame politique.

SARAH-JEANNE LABROSSE ET KORIASS

MAMMOUTH

Pour les enfants, Télé-Québec offrira également de nouveaux contenus signés DreamWorks.

Plusieurs retours... et des anniversaires
Reviendront, pour 2017-2018, les émissions Un chef à la cabane, Génial, DiStasio, Like-moi, Conseil de famille, Cuisine futée, Ciné-Mollo, Ça vaut le coût, Cochon dingue, Cuisine futée, Formule Diaz, Format familial, Cuisine futée, parents pressés, Banc public, Microphone, De garde 24/7, Curieux Bégin, Électrons libres, La LNI et Les Appendices.

Belle et Bum célèbrera sa 15e saison, Ciné-Cadeau sa 35e année et les Francs-tireurssa 20e saison. Télé-Québec fêtera en outre ses 50 ans l'hiver prochain. 

Plus multiplateforme que jamais
Pour la prochaine année, Télé-Québec continuera de diffuser un maximum de 12 minutes à l'heure de publicité, «afin de ne pas dénaturer la marque», des mots de Marie-Pier Mailhot, directrice générale des ventes. Pour la prochaine année la chaîne miser encore sur des contenus destinés à différents supports. «Chaque émission est désormais pensée multiplateforme. Car chacune amène un engouement auprès du public, mais des investisseurs aussi. Cela fait que les demandes en créativité média ont explosé et qu'il faut penser le contenu en conséquence.»

 
comments powered by Disqus