La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Prix Média 2017: les meilleures stratégies médias de l'année

Grand Prix Campagne sociétale: Fondation des maladies du cœur et de l’AVC - Vite, par Carat

S’insérer dans du contenu d’émissions de télé pour livrer un message de prévention.

Enjeu
La Fondation souhaite sauver des vies en réduisant le nombre de décès liés aux AVC. Pour y arriver, les Québécois doivent pouvoir identifier une personne présentant un ou des symptômes d’un AVC, puis agir rapidement. Le mandat en était donc un de rétention. Toutefois, avec un budget limité, il était impossible de produire du nouveau matériel.

Stratégie
La rapidité à reconnaître quelqu’un montrant les signes d’un AVC constitue l’élément le plus important afin d’éviter les séquelles et les décès. Donc, l’annonceur et son agence ont sensibilisé les producteurs d’émissions afin de générer impact, information et émotion, et ainsi favoriser la rétention de la campagne. Pour déjouer le zapping, plusieurs intégrations adaptées ont été conçues.

L’annonceur et son agence ont sensibilisé les producteurs d’émissions afin de générer impact, information et émotion.

D’abord, dans Salut, bonjour! et Deux filles le matin, un neurochirurgien a présenté les signes d’un AVC, puis les invités ont discuté d’expériences personnelles en lien avec l’AVC. Deux ambassadeurs de la Fondation ont aussi participé au jeu Le Tricheur, où des questions quiz concernant l’AVC ont été posées et où le public a été utilisé au retour d’une pause.

Ensuite, dans une entrevue exclusive, le hockeyeur Kristopher Letang a commenté pour la première fois son AVC. L’entretien a été diffusé à la fin d’une partie de son équipe à TVA Sports le 6 juin, mois de l’AVC, et 48 heures avant sa conquête de la coupe Stanley. Enfin, un test sur mesure a été produit dans Testé sur des humains. Un comédien y a simulé un malaise, un montage a été diffusé et le test a été révélé. Un neurochirurgien a ensuite analysé la réaction du public.

Résultats
Au total, 40 minutes d’intégrations ont permis aux Québécois de reconnaître les signes d’un AVC et d’y réagir plus vite. Le pourcentage de gens pouvant nommer un signe révélateur a grimpé de 50% en février 2016 à 63% en juillet de la même année.

Annonceur: Fondation des maladies du cœur et de l’AVC – Maryse Bégin, gestionnaire, communications, Québec
Agence média: Carat
Planification média: Laura Bizet
Direction de compte: Martin Lechasseur
Gestion de projet: Julie Lafontaine (Québecor Média)
Direction des ventes: Lucie Laurendeau (Québecor Média)

comments powered by Disqus