La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Créa 2017: tous les résultats

«Idées et responsabilités»: l'édito d'Arnaud Granata

Depuis l’an passé, l’on voit émerger un enjeu qui ne laisse aujourd’hui plus aucune agence indifférente: la responsabilité sociale des annonceurs.

Du placement média à la création publicitaire, on se questionne sur l’impact des actions de communication, et l’on développe de plus en plus le concept de «brand safety». En effet, comment assurer à sa marque des actions de communication « sécuritaires », qui respectent les valeurs de l’entreprise qu’elle incarne ? Comment allier impératifs commerciaux avec le désir d’être un acteur responsable dans la société ? À l’ère des fausses nouvelles, il est facile pour les consommateurs de pointer la pub du doigt. Alors, plus que jamais, les idées d’aujourd’hui doivent être responsables pour être plus performantes et éviter d’être pointées du doigt.

«Les idées d’aujourd’hui doivent être responsables pour être plus performantes et éviter d’être pointées du doigt.»

Et une grande idée efficace et bien amenée peut toucher droit au coeur. La campagne de la Fédération des producteurs de lait du Québec, orchestrée par Lg2, qui décroche cette année la plus haute marche du palmarès Créa en constitue le parfait exemple. Une idée forte (solide, diront certains), qui se décline avec brio sur tous les supports, utilisant au passage quelques-uns des artisans les plus talentueux de l’industrie : réalisateurs, illustrateurs… Et une grande idée, c’est aussi et avant tout une idée forte commercialement. Une idée qui fait vendre et qui s’arrime avec les préoccupations d’affaires des annonceurs.

Dans cette édition, vous découvrirez des campagnes touchantes, drôles ou engagées. Toutes représentent le meilleur de l’année, en plus de démontrer le travail et la créativité des artisans d’ici. Longue vie aux bonnes idées !

*En couverture, Arnaud Granata, président et éditeur d'Infopresse. Photo: Julie Artacho.

comments powered by Disqus