La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Les Grands Prix Marketing 2017: le meilleur de la stratégie au Québec

Concours Strat: l'analyse de Cristiane Bourbonnais sur l'édition 2017

Le jury du concours Strat a remis 11 Grands Prix et 23 Prix, en plus de décerner le Premier Grand Prix à Penningtons. Cristiane Bourbonnais, présidente du jury, revient sur cette édition.

Cristiane Bourbonnais cumule plus de 30 ans d’expérience en planification stratégique. À la direction du compte de Bell chez Cossette, elle a notamment lancé la célèbre campagne de Monsieur B. Elle est ensuite devenue vice-présidente, marketing, de Microcell, où elle a piloté la création et la stratégie de lancement de la marque Fido. 

En 1998, elle a fondé Cohésion stratégies, reconnu comme le premier cabinet-conseil spécialisé en stratégies de marque 360 degrés au Québec. Cohésion a, depuis, guidé plans stratégiques, repositionnements et lancements de marques pour des organisations comme la Société de transport de Montréal, Hydro-Québec, la Ville de Québec, Jefo, Yoplait, Natrel et Iögo. Le magazine Inc. l'a placée parmi les cinq consultants qui changent le monde.

Discours de Cristiane Bourbonnais sur l'édition 2017 des Prix Strat

Quand j’ai commencé dans le métier, le poste de planification stratégique n’existait pas, alors qu'aujourd’hui, plusieurs disent faire de la stratégie. Dans les faits, peu sont stratèges. Et ce ne sont pas nécessairement ceux qui en portent le titre. En avril, Infopresse m’a fait l’honneur de présider le concours. J’ai tout de suite voulu assembler un jury de gens que je considère de bons penseurs et stratèges. Vous voyez dans les Prix de cette année un peu de chacun d’entre eux. 

Stéphane Mailhot, qui, de sa très grande culture, a su élargir les horizons.

Chris Bergeron a contribué son immense connaissance du numérique et des communications. 

André Paradis, qui, de son regard sur la création et de ses questions fondamentales, a su faire réfléchir le groupe. 

Ginette Harnois, qui, de son expérience, a souvent refusé le trop facile et a su repérer ce qui est véritablement difficile à accomplir.  

Cédric Orvoine, aux vues non conventionnelles, donne une perspective branchée et toute actuelle. 

Stéphane Renauld, incorruptible, passionné de marketing et de grandes idées, aux points de vue franchement exprimés. 

Michel Berne nous a assurés de garder une perspective consommateur tout au long des délibérations. 

Tous ont eu un jugement solide, une logique et un pragmatisme implacable, une maturité professionnelle et, surtout, un immense sens de la vie. Chacun a fait preuve d’une diligence et d’une probité à toute épreuve. Sans agenda personnel, sans parti pris autre que celui de l’excellence.  

Je les remercie de leur intégrité et d’avoir accepté de se prêter à l’exercice. 

Cette année, nous avons été choyés par la qualité des pièces. J’ai pu observer deux grands courants. Le premier: des immenses idées créatives. Elles sont rares, mais à tout coup, elles frappent l’imaginaire. Elles vivent longtemps dans notre esprit, nous habitent. Elles ont le pouvoir de nous faire concevoir les choses autrement et de nous sortir de nos a priori. 

Le second courant en est un d’ingéniosité dans le déploiement. Au-delà de l’idée, les points de contact média et numérique se conjuguent à l’exécution et viennent nous surprendre, nous faire un petit coucou, juste au bon moment. Le message se transforme alors en expérience. 

Quant à moi, je suis convaincue que la prochaine vague de grandes communications seront celles qui sauront autant positionner et faire vendre le produit et l’entreprise, que contribuer au plan sociétal. Chaque entreprise a le pouvoir de le faire. Par les temps de crise que nous vivons sur l’ensemble de la planète, l’humanité a un besoin profond de cette approche.

Cette année, une entreprise, une campagne s’est imposée spontanément, à cet égard. Le jury y a vu d’un commun accord le Premier Grand Prix:
- Des résultats de ventes impressionnants.  
- 18,6 millions de visionnements dans 200 pays 
- Deux millions d’engagements 
- Des milliers de femmes valorisées et inspirées par le message. Une marque qui nous fait réfléchir, tous, sur notre conception de la forme du corps. Surtout, une conversation constructive sur l’humiliation liée au poids. 

Merci Penningtons. 

 

Photo: Félix Renaud - Zetä Production 

 

 

comments powered by Disqus