La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Rio 2016: les Jeux de la pub

6 campagnes marquantes des Jeux olympiques

L'arrivée des Jeux de Rio marque le déploiement de multiples campagnes olympiques. Pour l'occasion, Infopresse vous en propose six mémorables.

* En octobre 2009, le Comité olympique canadien et La Baie d'Hudson lançaient une campagne d'apparence toute simple, mais qui allait fonctionner «haut la main»: les mitaines rouges des Jeux de Vancouver.

Vendues 10$ la paire, ces mitaines rouges arboraient une feuille d'érable aux couleurs d'Équipe Canada. Elles faisaient figure de campagne de financement au profit des athlètes canadiens, par le programme À nous le podium. Les mitaines ont vite conquis le coeur des partisans, alors que plus de 3,5 millions de paires se sont envolées durant l'année de leur mise en circulation. Leur popularité s'est fortement fait sentir, les mitaines ayant été vues sur des athlètes, des célébrités, mais également aux mains de députés fédéraux. Même Oprah Winfrey en avait parlé!

L'opération a été renouvelée chaque année, accompagnée de nouveaux modèles de mitaines. Depuis 2009, la campagne des mitaines rouges a permis d'amasser plus de 27 millions$ pour soutenir les athlètes canadiens.

 

* Pour les Jeux d’Athènes en 2004, McDonald’s avait plongé dans une campagne mettant en vedette Alexandre Despatie, alors âgé de 19 ans.

Cette offensive signée Cossette s'était déployée sur des panneaux d’affichage partout au Québec, à la télévision, ainsi que dans les médias imprimés. De plus, le quai Angrignon, de la station Berri-Uqam à Montréal, avait été peinturé du bleu de la Grèce pour cette occasion, tandis que la texture du plancher évoquait le fond d’une piscine. On s'en souvient, car Infopresse avait couvert l'affaire.

 

* En 2012, l'agence de publicité montréalaise Sid Lee avait concocté la campagne britannique d'Adidas pour les Jeux de Londres. Intitulée Take The Stage, l'initiative avait même permis à la marque aux trois bandes d'être nommée «annonceur de l'année» en Grande-Bretagne par le magazine Campaign.

Sid Lee avait recruté un jeune dans chaque banlieue de Londres, afin d'agir en porte-étendard pour Adidas. Chacun a ensuite été suivi dans la poursuite d'un exploit personnel, puis des déclinaisons les mettant en vedette ont été diffusées dans leurs quartiers respectifs.

Le succès de la campagne transforma ensuite la ligne Take The Stage en le mot-clic #StageTaken, qui aura fait du chemin sur Twitter: lors des Jeux de Londres, Adidas a battu sa rivale Nike à sept contre un en matière de mot-clics utilisés dans des publications Twitter pendant les Jeux.

 

* Parlant de Nike, l'équipementier sportif s'était offert une publicité télévisée instrumentale dans le cadre des Jeux de Salt Lake City, en 2002.

Conçue par Wielden + Kennedy Portland, Move est considérée comme une des grandes réussites de Nike. Chaque scène de la publicité représente un mouvement différent, lesquels s'enchaînent comme un long élan continu, au rythme des athlètes qui défilent.

Grâce à Move, Nike avait notamment remporté un prix Emmy dans la catégorie «Meilleure publicité», en 2002.

 

* Pour les Jeux de Nagano, en 1998, IBM et le Comité international olympique ont lancé un tout nouveau site web permettant de consulter les résultats des compétitions.

Afin de le promouvoir, l'entreprise avait mandaté l'agence Ogilvy & Mather Paris pour concevoir We Won, une publicité démontrant comment l'arrivée d'internet allait chambouler le sport et le monde médiatique. Le tout, avec humour.

 

* En 1984, les Jeux revenaient aux États-Unis pour se tenir à Los Angeles, et McDonald's misait gros sur une campagne olympique qui passa bien près de lui coûter cher.

Afin d'inviter la population à soutenir les olympiens américains, la chaîne de restaurants a déployé la promotion If the U.S. wins, you win!, une sorte de jeu à gratter à l'effigie des disciplines olympiques. Les règles étaient simples: si un athlète américain remportait une médaille dans une discipline grattée, les consommateurs obtenaient gratuitement un Big Mac, une frite ou un Coca-Cola, selon sa place sur le podium.

Toutefois, les Jeux de Los Angeles ont été marqués par le boycott d'une quinzaine de pays, dont l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et l'Allemagne de l'Est, deux puissances sportives de l'époque. Résultat: les États-Unis ont conclu les Jeux de Los Angeles avec une récolte de 174 médailles au total, dont 83 d'or, soit plus du double que pour les Jeux précédents.

L'affaire a fait tellement de bruit que McDonald's a décidé de récidiver avec la même promotion lors des Jeux suivants, ceux de Séoul en 1988.

la promotion à gratter de mcdonald's pour les jeux de séoul en 1988.

Finalement, cette campagne est aussi célèbre pour avoir été parodiée dans un épisode de la série The Simpsons, alors que Krusty tient une promotion semblable dans ses succursales Krusty Burger dans l'épisode Lisa's First Word, qui se déroule en 1984.

Krusty avant la promotion.

                     Krusty après la promotion.

 

 

comments powered by Disqus