La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Télé: bilan des programmations

Dave Gourde: «Trop, c'est comme pas assez»

Dave Gourde, associé et vice-président médias de Bleublancrouge, salue l'audace des chaînes de Groupe V, s'attriste de la fin des Beaux Malaises et trouve qu'il y a trop de compétitions culinaires. 

Quelles sont vos plus grandes surprises, bonnes comme mauvaises?

Bonne nouvelle, le prochain Bye Bye marquera le retour du duo Marc Labrèche et Anne Dorval. Juste à y penser, ça me fait quasiment vouloir revenir en hiver... pour une soirée.

marc labrèche et anne dorval

Mauvaise nouvelle, le départ de George Strombolopoulos de Hockey Night in Canada sous prétexte que les cotes d'écoute ont diminué dans le groupe des 18-34 ans. On semble penser que le retour de Ron Maclean renversera la vapeur. Vraiment?

La grande surprise est la tendance au retour vers le futur. La palme revient toutefois à V pour celui de Coup de Foudre, concept éprouvé des années 90 qui revient avec un participant de Loft Story. Reste à voir si la génération Tinder va «liker».

dave gourde

bleublancrouge

Quelles sont les nouveautés les plus prometteuses?

J'ai un faible pour la nouvelle comédie d'action animée Son of Zorn, à City. Un personnage fictif dans un monde réel. Ça me fait penser à une version longue de la publicité d'American Express du duo Jerry Seinfeld et Superman. Un vrai délice!

Du côté francophone, j'aime bien penser que la nouvelle émission Info, sexe et mensonges connaîtra du succès si Marc Labrèche disjoncte autant qu'à l'époque de La fin du monde est à 7 heures.

Quelles sont les valeurs sûres?

Après toutes ces années, l'on ne peut passer à côté des émissions feu de camp comme Tout le monde en parle et La Voix, qui revient avec une version «junior». Elles représentent un très faible risque de se tromper.

Quelle est l’émission la plus «payante»?

Avec le départ des Beaux malaises, Boomerang dominera le créneau de la comédie dramatique. Rien de moins!

Tout dépendamment de la performance du Canada à la Coupe du monde de hockey de septembre, diffusée à TVA Sports et à Sportsnet, cet événement pourrait s'avérer un placement payant pour les annonceurs. Dans l'éventualité d'une contre-performance, on pourrait également assister à une baisse d'intérêt notable qui résulte à des auditoires sous les estimations.

Avec le départ des Beaux Malaises, Boomerang dominera le créneau de la comédie dramatique. Rien de moins!

célibataires et nus

musiqueplus

Qui offre la programmation la plus audacieuse?

Le Groupe V sans doute! On n'a qu'à penser notamment à Célibataires et nus à MusiquePlus, qui repousse la définition du terme «audace» dans le dictionnaire de la télé. 

 

Quel est le bloc le plus intéressant pour atteindre les milléniaux?

J'hésiterais avant d'associer les milléniaux à un bloc en particulier. Leur mode de consommation télé s'oriente davantage autour d'un type de programmation auquel elle adhère. Peu importe la plateforme d'écoute.

J'hésiterais avant d'associer les milléniaux à un bloc en particulier. 

Au chapitre des propriétés susceptibles de capter davantage leur attention, on peut penser à Like-moi! (Télé-Québec), Les Simone (Radio-Canada), Ça décolle (V) et, bien évidemment, aux sports d'action comme la LNH et la LNF.

Quel est le meilleur écosystème télé/numérique?

Difficile d'isoler un groupe média en particulier.

Pour commencer, TVA se démarque par la déclinaison de ses émissions à succès avec du contenu complémentaire, mais original, exclusif au web. On peut penser aux courtes capsules des Beaux Petits Malaises. La même mécanique sera renouvelée avec Boomerang cet automne. Dans les séries web, j'ai un faible pour Papa avec Jonathan Roberge, qui nous donne envie de transformer chaque épisode de huit minutes en soirée complète.

web thérapie

tv5

Difficile de passer sous silence l'offre de Tou.tv particulièrement bien adaptée pour le rattrapage télé. Pour la version premium, il faudra par contre débourser afin d'accéder au contenu. Grrr!

Finalement, TV5 regorge de petits bijoux sur sa plateforme web télé. Parmi les émissions les plus regardées, l'on pense notamment à Web thérapie, concept adapté de la version originale américaine avec Lisa Kudrow. Sans compter les séries historiques exclusives et les documentaires, qui offrent souvent des images à couper le souffle.

Que manque-t-il dans le paysage télévisuel prévu cette année?

Commençons avec ce qu'il y a de trop. Des compétitions culinaires. Je comprends l'engouement, mais trop, c'est comme pas assez.

Comme je suis passionné de sports, j'aimerais voir davantage d'émissions de type documentaire sportif comme 30 for 30 d'ESPN à la sauce canadienne.

Quelles sont vos déceptions (les émissions pas renouvelées)?

Une seule. Les Beaux Malaises

comments powered by Disqus