La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Prix Média 2016: Les meilleures stratégies média de l'année

Pascale Boulanger: la créativité au service des résultats

Pascale Boulanger, directrice de la planification média de Dentsu Média, présidait le jury du concours Prix Média 2016. Retour sur les faits saillants de cette 15e édition.

Comment avez-vous orienté les délibérations ? 
L’idée d’abord !  J’ai demandé au jury de valoriser avant tout les concepts forts, originaux et stratégiques, ceux qui méritent l’attention des consommateurs. C’était important qu’il ne tombe pas dans le piège de se laisser influencer par l’emploi inédit d’une nouvelle technologie. 

Je voulais qu’il récompense les approches novatrices, audacieuses et pertinentes. Celles qui reposent sur la compréhension approfondie des consommateurs et l’utilisation brillante des moyens à notre disposition.

De plus, j’ai mis les membres du jury en garde de bien faire la distinction entre le concept créatif et l’approche média, afin de récompenser les idées médias.

pascale boulanger

directrice de la planification média de dentsu média et présidente du jury

Quelles ont été vos surprises, bonnes et mauvaises, de la cuvée 2016 ?
J’ai été impressionnée par le niveau de qualité des dossiers présentés aussi bien sur le fond que la forme. Les documents de présentation ont une facture de plus en plus professionnelle.

Plus que jamais, les campagnes sont orientées vers les résultats. L’analyse et la compréhension stratégique des consommateurs étaient assurément au rendez-vous : une créativité pertinente au service des résultats. 

Également, j’ai pu constater la force du mix média dans les campagnes présentées. Les offensives de type monomédia se sont nettement moins démarquées que celles soutenues par plus d’une plateforme.

Sincèrement, je n’ai noté aucune mauvaise surprise. 

Que révèle l’édition 2016 sur l’industrie ?
Nous savons que 2015 a été une année particulièrement difficile pour l’industrie québécoise des communications. Je me réjouis de constater que la quantité et la qualité des grandes idées médias sont toujours au rendez-vous. Pour preuve, le record de 148 soumissions, 11 de plus qu’en 2015 et 28 de plus qu’en 2014.

Je me réjouis de constater que la quantité et la qualité des grandes idées médias sont toujours au rendez-vous.

J’ai aussi constaté que l’omniprésence du numérique et l’interconnexion entre les plateformes rendent les frontières entre les catégories de plus en plus ténues. À l’avenir, il sera sans doute plus difficile d’attribuer des prix par 
catégorie. 

Avez-vous des recommandations pour la prochaine édition du concours ?
Dans le contexte où le numérique prend de plus en plus de place et où la frontière entre les plateformes tend à disparaître, il faudra sans doute repenser certaines catégories. Cette année, pas moins de 21 cas ont été soumis dans la catégorie Meilleure utilisation des médias numériques. Si l’on considère ceux inscrits dans la mobilité, le web social et les moteurs de recherche, le total passe à 46, soit près du tiers des cas soumis… sans compter les campagnes vidéo diffusées sur le web.

Nous avons été à même de constater l’importance des partenaires médias dans l’exécution des stratégies. Je souhaite que leur engagement soit souligné et reconnu à leur juste valeur.

* De gauche à droite, les membres du jury Prix Média 2016 : Jean-Sébastien Defoy, chef principal marketing, stratégie numérique et intégration commerciale, Via Rail; Caroline Losson, Keurig; Maxime Rémillard, président, Groupe V Média, Julie Courtemanche, co-directrice média, Cossette Média; Pascale Boulanger, directrice de la planification média de Dentsu Média et présidente du jury; Martin Soubeyran, vice-président, directeur de groupe, Touché!; Émilie McAllister-Lapierre, planificatrice, Sid Lee Média; Yvon Gosselin, vice-président, directeur Média, Tam-Tam/TBWA, Geneviève Landry, directrice de comptes, AOL Québec
Photo par Albert Zablit. 

comments powered by Disqus