La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Histoires d'échec

SolangeTeParle: «La satisfaction totale n'est pas un objectif atteignable.»

Ina Mihalache est connue pour son personnage de SolangeTeParle, qui s’adresse aux internautes dans sa chaîne YouTube. Mais avant ce succès, elle a été refusée quatre fois au Conservatoire d’art dramatique de Paris. 

L’échec
«C’est un échec qu’on vit très mal parce qu’on le prépare longtemps, ce concours. Et en tant qu’acteur, on a souvent besoin d’être reconnu et que des gens aient confiance en nous», explique Ina Mihalache, plus connue sous le nom de SolangeTeParle, refusée quatre fois au Conservatoire d’art dramatique de Paris, école reconnue pour permettre une trajectoire facilitée à ses étudiants. «Quand on est refusé, l'on comprend qu’on ne fait pas partie des élus et on a l’impression qu’on nous encourage à passer à autre chose.»

«Je ne suis pas certaine que l’objectif de la satisfaction totale soit réellement atteignable.»

Après un quatrième refus, elle a décidé de laisser tomber cet enseignement divin et de ne pas tenter sa chance une cinquième fois. Elle a aussi conclu qu’elle n’avait pas envie d’être une actrice «docile, qui devrait répondre au désir des autres». L’idée est alors née de faire ses preuves seule, dans ses propres projets. Vivant en France depuis cinq ans, elle est retournée au Québec afin d’étudier le cinéma à l’Uqam. Mais après trois mois sur les bancs d’école, Ina Mihalache a constaté qu’une fois de plus, elle n’était pas à sa place: «Je n’ai pas persisté, je suis revenue à Paris.»

Le déclic
Si, après tous ces échecs, d’autres auraient abandonné l’idée d’être actrice, le besoin d’Ina Mihalache de s’exprimer par le champ artistique était trop fort. «J'ai continué malgré tout grâce un mélange de désespoir, d’obstination et la découverte de YouTube, ce média particulièrement démocratique. Je pouvais, de ma chambre, diffuser ce que j’avais envie de dire et de faire, sans intermédiaire.» Pour celle qui deviendra alors SolangeTeParle, YouTube a été un grand déclic, une façon d’intégrer la vie artistique autrement que par les moyens traditionnels.  

L’acceptation
Mais si Ina Mihalache semble maintenant sur la route du succès, elle voit la vie comme une série d’échecs qu’il faut accepter.

Elle qui, plus jeune, se voyait réussir très vite, est maintenant suivie par un sentiment constant d’insatisfaction généré par son impression d’être en retard sur ses rêves. Mais elle a appris à considérer ces doutes et ce déséquilibre comme une force. Elle s’en est d’ailleurs inspirée pour créer SolangeTeParle, un personnage un peu mésadapté.

Alors qu’elle vient de terminer Solange et les vivants, son premier film, présenté sur les écrans français, elle considère la fin de cette aventure comme un autre type d’échec. «La vie est une série de commencements et de fins, et la fin, c’est un peu comme un échec. Ça veut dire qu’il va falloir recommencer autre chose alors qu’on sait à quel point ça peut être épuisant et compliqué. Donc, je ne suis pas certaine que l’objectif de la satisfaction totale soit réellement atteignable.»

«En visant le meilleur, on ne peut qu’échouer, alors qu’en partant de l’échec, ça ne peut être que constructif.»

Le Fail Camp: construire à partir de l’échec
Pour Ina Mihalache, le Fail Camp est une occasion de voir les choses autrement que par le succès. Les exemples de réussite, de chance et de bonheur dont on est abreuvé dans les médias et sur les réseaux sociaux, sont plutôt décourageants. À l’inverse, savoir que tout le monde échoue par moment, serait beaucoup plus stimulant.

Pour illustrer son propos, elle raconte un conseil qu’une psychologue lui a déjà confié. «Quand tu as peur, arrête-toi 15 minutes et imagine les pires situations qui pourraient t’arriver. Et tout d’un coup, tu dédramatises ta situation. Et c’est un peu comme ça que je vois l’échec: en visant le meilleur, on ne peut qu’échouer, alors qu’en partant de l’échec, ça ne peut être que constructif.»

Ina Mihalache est au programme de la prochaine édition du FailCamp, une conférence sur l'échec présentée à Montréal et à Québec. Tous les détails sur le site web de l'événement. 

comments powered by Disqus