La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Marie Vidal: l'hyperactivité au service des médias

La gestionnaire média d'Ubisoft Canada est âgée de 29 ans. 

Marie Vidal a joint Ubisoft Canada après avoir été responsable de ce compte pendant deux ans chez ZenithOptimedia. Durant son passage au sein de cette agence, elle a travaillé pour la campagne Watch_Dogs Live, qui a récolté de nombreux prix. Elle-même a reçu un prix Artisan Boomerang (analytique et optimisation) pour cette opération.

Chez Ubisoft, elle a travaillé à l’internalisation de la planification et des achats médias numériques. Elle gère une équipe interne 100% autonome et maîtrise tout un écosystème de technologies et de plateformes médias. Elle a fortement contribué au succès de cette internalisation et aux résultats qui ont dépassé les attentes avec un rendement d'investissement de +127%. Aux vues de ces réussites, d’autres filiales d’Ubisoft vont adopter la même approche à partir des recommandations et des apprentissages de l’équipe de Marie Vidal.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fière?
Mon évolution avec Ubisoft: d’assistante-planificatrice à planificatrice responsable du compte chez ZenithOptimedia à gestionnaire média chez Ubisoft

J'avais envie de comprendre les enjeux de la communication globalement.

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?

Une belle reconnaissance professionnelle et une preuve que mon intégration au Québec est en bonne voie (je suis arrivée de France il y a cinq ans)!

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?

Avocate, comme ma grand-mère que j’admirais beaucoup. Même si mon métier et le sien sont très différents, l'on peut y trouver des points communs, comme l’art de la persuasion ou l’étude minutieuse de chaque élément d’un dossier.

Qu’est-ce qui vous a décidée à faire ce que vous faites aujourd’hui?

J’ai commencé en agence, car j’avais envie de comprendre les enjeux de la communication globalement plutôt que dans une industrie donnée.

Quel est le plus grand défi d’un professionnel des communications aujourd’hui?

L’évolution du modèle Annonceur-Agence-Éditeur qu’il faudrait, je crois, repenser pour s’adapter à la nouvelle ère dans laquelle nous vivons.

Je souhaite bousculer le modèle et faire changer les mentalités à mon niveau.

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses?

Bousculer le modèle et essayer de faire changer les mentalités à mon niveau. Je tente notamment de développer, en collaboration avec les agences et partenaires médias, des projets axés sur la transparence, en passant par un mode de rémunération juste pour tous.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?

En retard sur les nouvelles technologies.

Qui est votre plus grand modèle/mentor?

Je n’ai pas de mentor en particulier, mais j’ai été très inspirée depuis mon arrivée au Québec par les femmes dirigeantes qui militent pour leur reconnaissance et mènent de front des vies passionnantes. Je pense particulièrement à celles que j’ai croisées chez ZenithOptimedia et Carat Montréal.

Quelle est votre devise?

On dormira quand on sera mort! Je suis un peu hyperactive…

En tête à tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?

Un grand chef dans sa cuisine. Je suis une passionnée de cuisine et je suis toujours impressionnée par le juste mélange de créativité, d’hyperactivité et de rigueur dont ces personnes font preuve.

Quel est le projet qui vous rend morte de jalousie?

Les capacités de marketing qu’offrent les plateformes de commerce électronique aux États-Unis et qui tardent à arriver ici.

Je me dis que tout arrive pour une raison.

Quelle est votre plus grande déception?

J’ai rencontré beaucoup d'obstacles, j’ai vécu des échecs et des réussites, mais je n’ai pas de grande déception. Je me dis que tout arrive pour une raison.

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?

Je m’occupe de dire où, quand, comment et à qui placer la publicité conçue par les agences de création. Comme elle a lancé son entreprise il y a quelques mois, je l’ai un peu aidée avec sa stratégie de médias sociaux. D'ailleurs, ça me fait penser que je lui dois une petite formation sur Google AdWords!

Photo: Félix Renaud  Zetä Production

comments powered by Disqus