La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Franceska Dion: donner son maximum

La fondatrice de l'Agence FDM est âgée de 29 ans. 

Incontestable passionnée du monde des communications, Franceska Dion est continuellement branchée sur les réseaux sociaux et la sphère médiatique, malgré ses multiples rendez-vous et déplacements à l’agenda.

Créative, intuitive et grande fonceuse, elle offre à ses clients des stratégies à la fois audacieuses et prometteuses. Elle n’a pas peur de prendre des risques et évalue les obstacles comme des étapes vers la réalisation de ses buts. Ses limites? Elles sont inexistantes. Pour la fondatrice de l’Agence FDM, tout est réalisable, il s’agit de trouver les moyens adéquats à l'atteinte de ses objectifs. Franceska Dion ne se satisfait pas de saisir les occasions: elle les crée. 

Son agence de communications-marketing, qui a célébré ses cinq ans en 2016, est le fruit du travail acharné de celle qui a amorcé sa carrière en grande agence de publicité et a notamment pris le pari des médias sociaux, alors que les entreprises ne savaient pas encore qu’en faire.

Je suis très fière d’avoir la reconnaissance de mes clients et partenaires.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fière?
D’être partie de zéro en me lançant en affaires alors que je n’avais que 24 ans. Cinq ans plus tard, je suis très fière d’avoir la reconnaissance de mes clients et partenaires, dont plusieurs sont avec l’entreprise depuis plusieurs années.

Je suis aussi fière de pouvoir dire que l’agence a pris un virage important dans la dernière année, alors qu’elle vit une croissance fulgurante. Après cinq ans, elle est maintenant composée de cinq spécialistes des communications à temps plein et a maintenant pignon sur rue avec des bureaux au cœur du Quartier Dix30 à Brossard.  

L’industrie des communications est très cONCURRENTIELLE et il est très difficile de se démarquer. 

Que représente pour vous une mention à ce palmarès? 
L’industrie des communications est très concurrentielle et il est très difficile de se démarquer et encore plus d’être reconnu pour le travail réalisé. C’est pour moi un très grand honneur.

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
Je désirais être avocate, car je prenais plaisir à débattre tous mes points avec vigueur!

Qu'est-ce qui vous a décidée à faire ce que vous faites aujourd'hui? J’ai constaté pendant mes études collégiales que les communications étaient ma plus grande force et que cela me permettait de mettre en pratique autant mes talents de vente/conseillère que mon côté créatif!  

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
De se réinventer, de se renouveler, de rester «on top»!

Pour moi, les communications doivent être un investissement, pas une dépense!

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses? 
J’ai une approche très «marketing/ventes» des communications et je souhaite laisser cette signature! Faire des communications plus qu’un résultat qualitatif et démontrer leur force et leur apport à l’entreprise d’un point de vue des ventes. Pour moi, les communications doivent être un investissement, pas une dépense!

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
Dépassée!

Qui est votre plus grand modèle/mentor?
Lucie Dumas, aujourd’hui vice-présidente de TVA Publications. J’ai eu la chance de l’avoir comme chargée de cours à l’université. Puis, elle m’a donné ma première chance dans l’industrie des communications. Je me réfère beaucoup à elle, car j’admire son audace et sa force.

Quelle est votre devise?
Suivre son instinct. Oser. Agir.

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui? Richard Branson. 

Quel est le projet qui vous rend morte de jalousie?
Il y en a plusieurs, mais je dirais le Cirque du Soleil, Starbucks, Red Bull et Louis Vuitton!

Quelle est votre plus grande déception?
De ne pas gagner un pitch!

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
Tous les jours, je fais de la magie pour que mon client profite d’un maximum de présence dans les médias, se faire connaitre et, au final, vendre!

Photo: Félix Renaud  Zetä Production

comments powered by Disqus