La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Aymeric Freymond: innovation et proactivité

Le directeur, stratégie et innovation, de Dialekta est âgé de 27 ans. 

Détenteur d'une maîtrise de HEC Montréal, Aymeric Freymond a commencé sa carrière en 2011 au sein de l’équipe de développement d’affaires d’Aegis Média. Collaborateur d'Infopresse, finaliste du prix de la relève en médias au concours Prix Média et chargé de cours de HEC Montréal, il est maintenant directeur, stratégie et innovation, de Dialekta.

les campagnes de créativité média me montrent chaque jour qu’il n’y a pas de limites.

Se démarquant par sa vision stratégique et son goût contagieux de relever de nouveaux défis, il a permis à Dialekta de se distinguer par l’innovation pour atteindre les objectifs de ses clients. Ceux qui ont eu l’occasion de travailler avec lui ont souligné sa proactivité, son niveau de service hors pair en plus de sa gentillesse et de son humilité.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier?
La campagne Quel publicitaire êtes-vous?, lauréate de plusieurs prix. Elle a permis de faire connaître notre agence tout en repoussant les barrières de la publicité programmatique.

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?
Toute la confiance qui m’a été accordée et sans laquelle je n’aurais pas pu me rendre jusqu’ici. C’est un véritable encouragement pour continuer et travailler encore plus fort!

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
Capitaine, comme tout le monde… non?

Ce n’est pas une personne en particulier, mais plutôt l’ensemble des qualités, des parcours et des réussites que j’admire chez les gens.

Qu'est-ce qui vous a décidé à faire ce que vous faites aujourd'hui?
J’ai toujours été passionné par la publicité, mais c’est en entrant en agence que j’ai découvert le monde des médias et que j’ai eu la piqûre. C’est un milieu qui oblige à se dépasser sans cesse, et les campagnes de créativité média me montrent chaque jour qu’il n’y a pas de limites.

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
De ne pas se laisser influencer par le flux de données ininterrompu, les tendances et toutes les nouveautés, mais de savoir prendre du recul pour proposer une stratégie vraiment adaptée aux objectifs de ses clients.

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses?
Je m’engage auprès de la relève lors de compétitions scolaires et lorsque j’enseigne à HEC. Mais aussi par notre projet Lundis Dialekta: chaque mois, nous recevons des étudiants à l’agence afin de leur faire découvrir notre métier et de travailler avec eux pour une vraie campagne.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
Différent.*
*des conditions s’appliquent.

Qui est votre plus grand modèle/mentor?
Ce n’est pas une personne en particulier, mais plutôt l’ensemble des qualités, des parcours et des réussites que j’admire chez les gens que je rencontre qui m’inspirent et me motivent.

Un de ses défis? savoir prendre du recul pour proposer une stratégie vraiment adaptée aux objectifs de ses clients.

Quelle est votre devise?
Cool et efficace.

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?
Le publicitaire William Bernbach, car sa vision et ses valeurs restent d’actualité aujourd’hui et j’aimerais vraiment connaître son point de vue sur le monde publicitaire actuel.

Quel est le projet qui vous rend mort de jalousie?
Mes amis qui arrivent à tout mettre de côté pour partir faire le tour du monde.

Quelle est votre plus grande déception?
De ne pas savoir coder. Sérieusement, bientôt ce sera plus important que de savoir écrire!

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
J’ai offert le livre de Fabien Loszach (50 questions pour expliquer le Web à mon père) à mon père à qui je laisse le soin d’expliquer à ma mère.

Photo: Félix Renaud  Zetä Production

comments powered by Disqus