La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30: Que sont-ils devenus?

Stéphane Veilleux: plein régime

En 1996, Stéphane Veilleux avait 27 ans en 1996 et était rédacteur de Saint-Jacques Vallée Young & Rubicam.

stéphane veilleux

rédacteur de Saint-Jacques Vallée Young & Rubicam

Son idole, c’est Luc Dionne, ancien attaché politique en sabbatique qui a écrit la télésérie Omerta. «Je pourrais faire comme lui et travailler pour Mario Dumont, dit Stéphane Veilleux. Comme il n’y a pas de chance qu’il soit élu, j’aurais tout le temps d’écrire une télésérie!»

Jusqu’à maintenant, il a collaboré comme scripteur à des émissions de télé (Samedi PM) et de radio (l’émission du matin Radio-Pirate à CKOI). Stéphane Veilleux ne peut pas se passer de création. Et la publicité lui permet de bien gagner sa vie tout en créant, ce qui n’est pas le cas pour tous les créateurs.

En prime, il y a le travail d’équipe, qui conduit à des moments magiques comme dans le cas de Weight Watchers. «J’ai entendu un cri de joie à l’agence parce que quelqu’un du placement média avait décroché du temps d’antenne durant le Bye Bye. C’est comme notre Super Bowl, il fallait faire quelque chose de marquant. Nous avons proposé une création originale, qui pourrait différencier Weight Watchers de la masse.»

stéphane veilleux

2015

Stéphane Veilleux a déjà gagné trois Coqs: deux en radio, un en imprimé. «J’imagine toujours ma publicité en contexte. De quoi aura l’air mon message télé après une annonce de Tide, par exemple.» Sa philosophie, c’est qu’il faut parfois «mettre ses culottes» et avoir le cran d’expliquer aux clients qu’un bon message ne doit véhiculer qu’une seule idée. Ce n’est pas toujours facile!

Danielle Turgeon 

* Aujourd'hui, Stéphane Veilleux est concepteur-rédacteur et associé de Brad.

comments powered by Disqus