La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30: Que sont-ils devenus?

Pierre Tessier: chevaleresque

En 1995, Pierre Tessier avait 33 ans et était directeur de groupe d’Optimum.

Alors que les chevaliers du Moyen Âge portaient les couleurs de leur gente dame, Pierre Tessier a brandi l’oriflamme d’Optimum et de Cossette lors des Médiévales de Québec. Le jeune directeur de groupe de l’agence de relations publiques a participé à la Grande Chevauchée qui reliait Orford à Québec.

«Dix jours d’équitation, c’est le dépaysement assuré, dit-il. Dans mon costume de chevalier, j’ai complètement déconnecté du monde actuel. C’était magique…».

Depuis son entrée chez Optimum en 1989, Pierre Tessier s’est habitué aux manifestations dépaysantes. Pour motiver les forces de vente de la Brasserie Molson O’Keefe, il a recréé l’univers du Grand Nord dans un studio de cinéma, sapins et cascades à l’appui. Pierre Tessier est également responsable des comptes de Cadillac, du Salon de l’auto et du Musée Juste pour rire. «Il faut chaque fois susciter la surprise, dit-il, créer l’événement en trouvant un nouveau média ou une stratégie différente.»

pierre tessier

2015

Il a commencé comme pigiste à la radio de Radio-Canada, un média qu’il affectionne pour son côté direct et instantané. Il n’a pas totalement abandonné les communications orales puisqu’il enseigne cette matière à l’Université de Montréal le samedi matin… avant de chausser ses espadrilles et de porter la bannière d’Optimum dans des triathlons.

Angélique Gridel

* Aujourd'hui, Pierre Tessier est président de Communications Infrarouge et chargé de cours à l’Université de Montréal.

comments powered by Disqus