La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30: Que sont-ils devenus?

Gaëtan Namouric: passé composé

En 2004, Gaëtan Namouric avait 29 ans. Il était concepteur-rédacteur de Taxi.

Si Gaëtan Namouric travaille en publicité, c’est un peu grâce à deux Jean-Jacques. Le premier, le compositeur Jean-Jacques Goldman, a adoré des chansons qu’il lui avait soumises au début de la vingtaine. «Cela m’a convaincu que je possédais du talent pour la création», dit-il. Le second, Jean-Jacques Stréliski, vice-président exécutif de l’agence Taxi Montréal, l’a défié, après consultation de son portfolio, de pondre en un week-end des concepts pour trois annonceurs. Le lundi matin, Gaëtan Namouric en remettait… 37, tous détaillés et peaufinés, ce qui lui a valu une embauche immédiate, un an après son arrivée au Québec. Depuis, on lui a notamment confié les comptes de Telus (la campagne avec des petits singes), Reitmans, Nike, Moslon (l'affiche «La Honey Brown» pour la marque Rickard’s) et BMW (une Mini Cooper dans un lance-pierres). Ces deux dernières créations lui ont d’ailleurs valu des nominations au plus récent concours Créa.

gaëtan namouric

2015

Si on lui attribue des mandats aussi variés, c’est en partie parce que ses quatre années en planification médias et ses trois ans de création en France lui permettent «de mieux saisir les enjeux et préoccupations d’un annonceur». Cela dit, il estime apprendre chaque jour. «Quand j’ai des carences au chapitre de la culture d’ici, je trouve vite des solutions. Ainsi, pour une campagne d’équipement de hockey de Nike, j’ai réuni une douzaine d’adolescents afin de savoir ce qui les allume dans ce sport.»

François Perreault

* Gaëtan Namouric a lancé en mai 2005 l'agence Perrier Jablonski

comments powered by Disqus