La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30: Que sont-ils devenus?

Brigitte Ledermann: aller droit au but

En 1996, Brigitte Ledermann avait 30 ans et était rédactrice de Cossette Communication-Marketing.

brigitte ledermann, 30 ans

Rédactrice de cossette communication-marketing, cinq ans de pub

Brigitte Ledermann avait presque une carrière de médecin devant elle (trois ans complétés). «Je n’étais plus certaine de ce que je voulais faire. Alors, j’ai demandé une année sabbatique. Je ne suis jamais retournée en médecine.»

Dieu merci. Elle nous a donné des concepts dont on se souviendra longtemps: les mères de Monsieur B et le petit bonhomme d’InterMax, de Bell. Afin de trouver des idées, elle parle constamment avec sa directrice artistique Sylvie Barrière. «Pour InterMax, nous voulions développer une façon de parler de prix, un concept qu’on pouvait décliner à l’infini. Qu’est-ce qu’on fait quand on parle longtemps au téléphone? Des graffitis! Nous avons conçu le petit bonhomme et confié l’animation à Cordell Barker.»

brigitte ledermann

2015

Quoi qu’elle fasse, Brigitte Ledermann a toujours un grand respect des gens, une façon d’être là, discrète, mais à l’écoute. Quand elle parle, c’est pour aller à l’essentiel. «La publicité est un exercice de synthèse continuel. Ce n’est pas un métier facile. Mais j’aime tout en publicité: côtoyer des gens intelligents, inventer, fréquenter des artistes.»

Selon elle, chaque annonceur a un univers avec ses produits, ses marques. Les rédacteurs doivent se mettre au service de cet univers. Il y a des contraintes, de l’encadrement, et c’est bien. «Chaque matin, en me donnant mon travail, on me dit à quoi je dois penser dans ma journée. Jusqu’à ce que je trouve l’idée forte. Et plus mon idée est forte, plus elle est inattaquable.»

Danielle Turgeon

* Aujourd'hui, Brigitte Ledermann est conceptrice et directrice de création de JWT Montréal

comments powered by Disqus