La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30: Que sont-ils devenus?

Alex Bernier: se faire un prénom

En 2005, Alex Bernier avait 26 ans et était concepteur-rédacteur de Diesel.

Parallèlement à ses études en cinéma à l’Université Concordia, Alex Bernier a commencé en publicité en tant qu’adjoint à la création pour l’agence Bos. En 2003, il s’est joint à Diesel comme concepteur-rédacteur, ce qui lui a permis de travailler avec des annonceurs tels que la Fondation québécoise pour l’alphabétisation, Arctic Gardens, Belair Direct, Loto-Québec et Réno-Dépôt, pour lequel il œuvre à la campagne Si ça existait, on l’aurait. «J’ai toujours adoré ce compte, dit-il. L’entreprise nous laisse beaucoup de liberté, ce qui nous permet d’être plus imaginatifs.»

alex bernier

2015

Bien qu’il aime sa fonction actuelle, cela ne l’empêche pas de vouloir un jour tenter sa chance dans le cinéma. Il se voit réalisateur, peut-être par la combinaison de la publicité et du septième art, comme l’a fait avant lui son frère, Jean-François, de l’agence Alfred, l’homme derrière le Ah! Ha! de Familiprix. Avec cet aîné bien connu dans le milieu, Alex Bernier n’est pas à l’abri des comparaisons. «Je ne suis pas en compétition avec Jean-François. On essaie de s’entraider et l'on ne souhaite pas voir l’autre se casser la figure. Comme on m’a dit chez Diesel: j’ai déjà un nom; maintenant, je dois me faire un prénom.»

Manon Varin

* Aujourd'hui, Alex Bernier est directeur de création et associé de Sid Lee

comments powered by Disqus