La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
La ville intelligente en cinq entreprises émergentes

Innocité: un accélérateur pour les entreprises émergentes montréalaises

Innocité est un des 70 projets lancés par le Bureau de la ville intelligente, créé en 2013. Son objectif: mettre de l’avant l’innovation et le savoir-faire des jeunes entrepreneurs montréalais.

harout chitilian

bureau de la ville intelligente de Montréal

Montréal, ville intelligente
«Une ville intelligente, c’est avant tout une ville qui prend le temps de bien cerner ses forces et faiblesses, explique Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif, responsable de la réforme administrative, de la ville intelligente, des technologies de l’information et de la jeunesse. Puis, elle prend le temps d’établir un plan à long terme afin d'affronter les multiples virages qui s’imposeront vite dans les prochaines années. Le tout, en utilisant la technologie comme moyen, pas comme finalité.»

Après avoir analysé ce qui se faisait à l’international, avoir procédé à des consultations et avoir étudié la banque de données des requêtes citoyennes, le Bureau de la ville intelligente a choisi cinq domaines d’intervention: développement économique, mobilité urbaine, services directs aux citoyens, cadre de vie et vie démocratique. Pour répondre aux besoins dans ces secteurs, 70 projets ont été retenus et lancés, mêlant soutien municipal et participation citoyenne.

Innocité: faire briller les jeunes entrepreneurs d’ici
Innocité, un accélérateur d'entreprises émergentes à nature technologique, fait partie de ces 70 projets. La première cohorte, constituée de cinq groupes d’entrepreneurs, présentera ses résultats le 2 décembre prochain, alors qu’une seconde cohorte commencera l’aventure après Noël.

béatrice couture

innocité mtl

«Notre objectif est d’aider des entreprises qui œuvrent dans les cinq champs d’action du Bureau de la ville intelligente, explique Béatrice Couture, directrice générale d’Innocité Mtl. Nous les aidons à démarrer, se développer, créer de la propriété intellectuelle et se propulser à l’international. Nous voulons leur procurer les outils pour un succès de longue durée, ici comme à l’étranger. Plusieurs autres villes ont des besoins en matière d’innovation. Ce qu’Innocité a de spécial, c’est son travail en collaboration avec la Ville de Montréal. Celle-ci nous offre un soutien financier, mais aussi des mentors qui aident nos sociétés en démarrage à trouver et à définir leur concept.»

En 12 semaines, les entreprises sélectionnées suivent des formations et des ateliers sur le développement des affaires, la façon d'entrer sur le marché, d'établir un avantage compétitif, de produire des appels d’offres, etc. Innocité leur offre un suivi de groupe et personnalisé chaque semaine, afin de s’assurer d’un cheminement en constante évolution.

L’entrepreneuriat québécois
Selon Béatrice Couture, l’entrepreneuriat est un écosystème en éclosion à Montréal: «Il y a beaucoup d’initiatives et un grand dynamisme de tous les intervenants. C’est très positif.» Elle explique d’ailleurs que la population embarque dans les projets des jeunes entreprises montréalaises. «Nous avons reçu une très belle réponse au lancement d’Innocité. Les gens sont très contents de voir que la ville essaie une approche du bas vers le haut, c’est-à-dire qu’elle cherche les solutions à l’extérieur, pas à l’interne, puis établit des collaborations avec les gens qui ont des idées.»

Pour Harout Chitilian, Innocité représente justement un moyen de cueillir les idées de la population montréalaise, qui regorge de projets. «Je souhaite que les itérations futures soient enrichies en grande partie par des propositions venant de citoyens. Les bonnes idées proviennent la plupart du temps de personnes sur le terrain. Nous souhaitons jouer un rôle de facilitateur et d’intégrateur, mais on veut mettre de l’avant les idées des citoyens. Nous désirons donc une conversation constante entre la Ville et les Montréalais, un travail en équipe.»

La première cohorte
L’écosystème entrepreneurial étant fleurissant à Montréal, Innocité souhaite vivre à long terme. L’accélérateur vise ainsi à accompagner deux cohortes de cinq entreprises par an. Pour la première, cinq sociétés en démarrage ont été sélectionnées parmi plus de 110 candidatures:

  • Dasbox: des capteurs intelligents au service des citoyens et des instances gouvernementales;
  • Prkng: une application pour faciliter le déplacement et le stationnement urbains;
  • Ubios: des outils pour simplifier l’avenir de la maison intelligente;
  • Sensequake: une plateforme de détection des risques de dommages des  bâtiments en cas de séisme pour une plus grande sécurité urbaine;
  • DigitalState: une plateforme complète de services publics numériques transforme l’offre gouvernementale de services en ligne. 
comments powered by Disqus