La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Jonathan Nicolas: repousser les limites

Le planificateur et associé de Radiance Média est âgé de 26 ans.

Ex-entrepreneur web, Jonathan Nicolas est cofondateur de Radiance Média et associé de Substance stratégies. Spécialiste en web analytique, stratégie numérique et médias, il aide les entreprises à performer en tirant avantage des nouveaux processus d'achat des consommateurs et des innovations en technologie marketing. Tremblant, la Croix Bleue, l’Impact de Montréal et Héma-Québec sont quelques marques auxquelles il a apporté son expertise.

Conférencier et formateur, il a gagné un Grand Prix Boomerang, cinq Flèches d'or en marketing relationnel, ainsi qu’une dizaine de certifications web.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier?
Quand je suis arrivé chez Substance, nous étions quatre dans l’équipe numérique et Radiance Média n’existait pas. Trois ans plus tard, nous sommes plus de 25. Assurément, je suis très fier d’avoir contribué à bâtir ces deux agences.

Le plafond de verre, ce n’est pas seulement une question de sexe ou de culture, mais c’est aussi souvent une question d’âge.

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?
Le plafond de verre, ce n’est pas seulement une question de sexe ou de culture, mais c’est aussi souvent une question d’âge. Je trouve remarquable de mettre en lumière des jeunes ayant réussi à se démarquer et je suis très honoré d’en faire partie. Au final, j’espère que cela incitera davantage d’entreprises à faire confiance à la relève.

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
À six ans, j’ai annoncé à ma mère que je voulais devenir millionnaire. Mais bon, je n’avais pas compris que ce n’était pas un métier…

Qu'est-ce qui vous a décidé à faire ce que vous faites aujourd'hui?
J’ai toujours voulu bâtir, changer les choses, repousser les limites. En fait, le marketing n’est qu’un prétexte. Ou plutôt, c’est un remarquable levier pour y arriver.

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
D’abord, être une éponge, assoiffée d’innovations, de détails et de données sur toutes sortes d’industries. Mais surtout, parvenir à établir ces liens complexes et à vulgariser le tout. 

J’espère que je réussirai à être un catalyseur pour d’autres. 

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses? 
J’espère que je réussirai à être un catalyseur pour d’autres. Que ce soit par des conférences, des formations, des billets de blogue ou des mandats, je souhaite que ma curiosité soit contagieuse et que les connaissances que je partage permettent aux gens de retourner au travail et de faire une réelle différence. Et qui sait, peut-être qu’eux-mêmes, à leur tour, les partageront à d’autres.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
Blasé, narcissique ou grincheux.

Qui est votre plus grand modèle ou mentor?
Barack Obama.

Quelle est votre devise?
Il y a toujours une solution.

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?
L'écrivain Milan Kundera.

Quel projet vous rend mort de jalousie?
Google.

Quelle est votre plus grande déception?
N’avoir que 24 heures dans une journée

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
J’aide les entreprises à maximiser leurs revenus en développant des stratégies de marketing sur internet, en mesurant les retombées et en les optimisant.

comments powered by Disqus