La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Guillaume Martin: en affaires comme au hockey

Le coordonnateur, excellence marketing, de BRP est âgé de 27 ans.

Guillaume Martin est né sur une ferme à Sainte-Cécile-de-Milton dans les Cantons-de-l’Est et a découvert jeune qu’avec un peu de débrouillardise, on pouvait accomplir beaucoup. C’est en étant gardien de but au hockey qu'il a appris à gérer la pression tout en restant calme. Au cégep, il réunissait particulièrement en comptabilité et en finances, mais le marketing et les communications l’intéressaient. Il a donc obtenu un baccalauréat et une maîtrise en communications-marketing de l’Université de Sherbrooke.

Aujourd’hui, Guillaume Martin utilise les chiffres pour améliorer les opérations de marketing de BRP, où il travaille depuis 2011. 

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier?
Sans doute d’avoir contribué à changer la mentalité de BRP pour la rendre plus orientée vers les données, grâce entre autres à la définition de mesures de performance et à la conception d’une dizaine de tableaux de bord, avec un budget limité.

Je suis très honoré de me trouver avec ces autres 29 talentueux jeunes professionnels.

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?
C’est une grande surprise. Plusieurs jeunes très talentueux mériteraient tout autant une nomination. Je suis donc très honoré de me trouver avec ces autres 29 talentueux jeunes professionnels.

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
Je rêvais de battre les records de Patrick Roy et de devenir le meilleur gardien de but au monde.

Même si j’ai étudié en communications-marketing, le destin m’a poussé à retourner vers ma force, les chiffres.

Qu’est-ce qui a déclenché vos activités d'aujourd'hui?
Je crois que la force des choses m’a amené où je suis. J’ai toujours été à l’aise avec les chiffres, mais j’ai toujours été fasciné par les sciences sociales, comme l’histoire et les communications. Alors, même si j’ai étudié en communications-marketing, le destin m’a poussé à retourner vers ma force, les chiffres.

Les gestionnaires doivent comprendre que les données ne sont qu’un des outils disponibles et non la clé à tous les problèmes.

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
Dans un monde de plus en plus numérique, tout semble pouvoir être mesuré. Pourtant, vouloir tout mesurer et tout optimiser sur la simple base du meilleur rendement d'investissement risque d’éloigner les entreprises de leurs consommateurs ou de nuire à leur image de marque. Les gestionnaires doivent comprendre que les données ne sont qu’un des outils disponibles et non la clé à tous les problèmes.

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses?
J’aimerais beaucoup démystifier le monde de l'intelligence d'affaires pour que les petites et moyennes entreprises puissent également en bénéficier. Plusieurs outils gratuits sont offerts, mais encore peu de gens les utilisent et encore moins les maximisent. Au-delà des outils, de nombreuses pratiques simples, comme établir des mesures de performance, sont ignorées par trop d'organisations.

Je veux travailler pour toutes les sphères du marketing et bien les comprendre.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
Je ne serai pas un expert du web. Même si j’aime le web, je crois vraiment que le numérique n’est qu’une partie du casse-tête marketing et que le traiter à part s'avère une mauvaise pratique. Je veux travailler pour toutes les sphères du marketing et bien les comprendre.

Qui est votre plus grand modèle ou mentor?
Étant un grand amateur de hockey, je dirais Maurice Richard. Son ardeur au travail et son humilité, mais également sa capacité à s’élever dans les moments critiques représentent des qualités que j’admire beaucoup.

Quelle est votre devise?
Il faut aller où la rondelle sera, pas où elle se trouve actuellement. - Wayne Gretzky

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?
Marshall McLuhan. Je toujours trouvé ses théories vraiment fascinantes. Je crois vraiment que les médias changent le message, mais aussi la façon dont on pense et dont on agit par les limitations ou les possibilités du média.

La façon dont Coca-Cola a transformé une boisson sucrée en symbole de la liberté américaine. C’était brillant.

Quel projet vous rend mort de jalousie?
La façon dont Coca-Cola a transformé une boisson sucrée en symbole de la liberté américaine. C’était brillant.

Quelle est votre plus grande déception?
Je n’ai pas de grande déception. Je trouve que j’ai beaucoup de chance de pratiquer un métier en constante évolution dans un monde où l’on ne manque de rien.

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
Je prends les résultats de toutes les campagnes qu’on mène dans le monde, je produis des rapports avec eux et j’essaie d’aider nos équipes de marketing à les améliorer. Autrement dit, je dis aux gens si leur idée a marché ou non.

comments powered by Disqus