La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Étienne Mérineau: contribuer au changement

Le concepteur-rédacteur de DentsuBos est âgé de 27 ans.

Étienne Mérineau est un créatif multidisciplinaire oeuvrant dans le milieu publicitaire depuis 2005. Au fil de sa carrière, il a accumulé plus de 45 prix et distinctions, en plus d'œuvrer auprès de nombreuses marques d’envergure, dont Adidas, McDonald's, Home Depot, Mott's Clamato, Coca-Cola, Fido, Vidéotron, Hitachi, Sonos, UFC, Chevrolet, Cadillac et Air Canada. 

Il a également été juge au concours des prix Webby, membre associé de l’organisation International Academy of Digital Arts and Sciences, membre du conseil Canadian Product Board de Dentsu Aegis Network et cofondateur/coorganisateur de ResponsiveMTL, division montréalaise du mouvement Responsive.Org. Au cours de la dernière année, Étienne Mérineau a aussi produit des textes dans les publications Nouveau Projet (au Québec) et Startup Magazine (en Grande-Bretagne).

Diplômé d’un certificat en Disciplined Entrepreneurship de l'institution Massachusetts Institute of Technology (MIT), il a aidé quelques entreprises en démarrage à designer, positionner et lancer leur produit (notamment Spotful, une plateforme de vidéo interactive personnalisée).

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier?
L’an passé, j’ai obtenu un certificat du MIT après avoir été sélectionné parmi 47 personnes de 22 pays pour faire partie de la première cohorte du programme Global Entrepreneurship Bootcamp. Cette année, j’y suis retourné à titre de mentor de la seconde cohorte. Ces deux expériences combinées constituent probablement ma plus belle réussite jusqu’ici.

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?
Les récompenses, c’est comme l’argent ou le sexe: ce n’est pas tout, mais ce n’est pas rien. Autrement dit, cette mention est flatteuse et elle fait du bien.

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
Pierre Houde (descripteur des matchs du Canadien à RDS).

J’ai conçu ma première pub à 17 ans (une affiche pour La Cage aux Sports). DIX ans plus tard, je suis toujours en pub.

Qu'est-ce qui vous a décidé à faire ce que vous faites aujourd'hui?
Je n’ai jamais vraiment choisi ce métier. Il m’a choisi. Mon père était vice-président, création, de BCP/Publicis durant mon enfance. Alors, j’ai baigné dans le milieu très jeune. J’ai conçu ma première pub à 17 ans (une affiche pour La Cage aux sports). Dix ans plus tard, je suis toujours en pub.

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
Dans l’ordre:
- Vendre des idées, pas des chiffres.
- Créer du durable, pas du jetable.
- Être proactif, pas réactif.

Tôt ou tard, nous devrons élargir les frontières de la créativité, puis redéfinir notre champ d’action, notamment en repensant notre modèle d’affaires.

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses?
L’industrie de la pub lutte actuellement pour sa survie (du moins pour sa pertinence). Les annonceurs font face à des changements tous azimuts, et nous échouons souvent dans notre promesse d’être de réels partenaires d’affaires. Tôt ou tard, nous devrons élargir les frontières de la créativité, puis redéfinir notre champ d’action, notamment en repensant notre modèle d’affaires, nos façons de travailler et notre approche des relations avec eux. Sans quoi, nous deviendrons de plus en plus impuissants face au changement et nous serons condamnés à devenir une industrie de service. Cette problématique me préoccupe et me passionne depuis longtemps. Mais elle trône plus que jamais au sommet de ma liste. Je veux contribuer à notre réinvention. Nous ne pouvons plus simplement réfléchir à des enjeux purement communicationnels, car ils sont aujourd’hui indissociables de problématiques plus grandes, plus profondes et plus complexes. Pour assurer notre pertinence et restaurer notre valeur auprès des annonceurs, nous devons nous attaquer à leurs problématiques d’affaires réelles, puis les résoudre en créant de la valeur ajoutée tangible et durable pour leurs consommateurs.

Pour assurer notre pertinence et restaurer notre valeur auprès des ANNONCEURS, nous devons nous attaquer à leurs problématiques d’affaires réelles.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
L’entraîneur-chef des Canadiens. Malheureusement.

Qui est votre plus grand modèle ou mentor?
Que je connais: Alexandre Robert (mon beau-frère). Que je ne connais pas: Bud Caddell.

Quelle est votre devise?
«Purpose and prosperity».

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?
Pour parler de l’avenir: l'ingénieur et inventeur Elon Musk. Pour faire la fête: le rappeur Drake.

Quel projet vous rend mort de jalousie?
Les X Prize.

Quelle est votre plus grande déception?
La plupart des grosses marques ne sont plus des grandes marques. C’est décevant pour les publicitaires. Encore plus pour les consommateurs.

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
Puisque ma mère était mariée à mon père lorsqu’il a amorcé sa carrière en pub, je n’ai pas vraiment de problème à ce chapitre. Elle comprend assez bien ce que je fais.

comments powered by Disqus