La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
30/30 Infopresse: qui sont les leaders de demain?

Elizabeth Stefanka: miser sur un avenir 100% personnalisé

La fondatrice et présidente de Stefanka est âgée de 28 ans.

Détentrice d’une maîtrise en affaires internationales et d’un baccalauréat en sciences de la consommation, Elizabeth Stefanka a acquis, avant de se lancer en affaires, une expertise en développement d’affaires et en entrepreneuriat, dans un contexte international.

L’idée d’offrir aux femmes un soutien-gorge adapté à la morphologie de chacune remonte à environ 10 ans, une période qui lui a permis de mûrir son projet, de s’entourer d’un réseau entrepreneurial solide et de s’assurer que la solution technologique de Stefanka apporte une réponse ciblée à une demande croissante dans l’industrie du commerce de détail.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fière?
Dans mon ancienne vie, en développement des affaires internationales, j’ai conclu une entente de distribution de plus d’un million$ avec des clients indiens. Toutes ces démarches d’études de marché et de missions commerciales étaient exécutées en même temps que je terminais un baccalauréat québécois et une licence de gestion sur le territoire français.  

Que représente pour vous une mention à ce palmarès?
Ce type de palmarès constitue une occasion de mettre en lumière les efforts et réalisations d’individus qui travaillent obstinément pour faire évoluer leurs entreprises/secteurs. Je crois que les personnes recevant une telle reconnaissance s’y rendent parce que leurs motivations ne sont pas égocentriques, mais plutôt avec une propension plus grande que soi-même. Plusieurs mériteraient d’y être listées. Je suis ravie d’en faire partie et enthousiaste de découvrir les réalisations de mes homologues.

Que vouliez-vous devenir lorsque vous étiez enfant?
Je désirais être avocate pour l’équité de tous… Naïf, mais si relatif aux yeux d’un enfant.

Depuis plus d’une décennie, j’oriente mes démarches afin d’apporter mon grain de sel au processus de consommation.

Qu'est-ce qui vous a décidée à faire ce que vous faites aujourd'hui?
Depuis plus d’une décennie, j’oriente mes démarches afin d’apporter mon grain de sel au processus de consommation. L’élément déclencheur est le constat que les consommateurs veulent de nouvelles expériences personnalisées en magasins et que les détaillants commencent à comprendre le potentiel de s’adapter à leurs besoins. 

Quel est le plus grand défi d'un professionnel des communications aujourd'hui?
Être constamment à l’affût des dernières innovations, technologies et plateformes, plus récents outils et autres supports. Non seulement les connaître, mais les apprendre, les maîtriser et se les approprier. Il faut accepter de se réinventer.

Je suis convaincue que les produits et services personnalisés feront partie de l’avenir de l’industrie.

Comment pensez-vous ou souhaitez-vous influencer l'industrie? Changer les choses?
Mon entreprise vise à changer le modèle d’affaires de la consommation dans la mode. Notre concept utilise la technologie de la numérisation 3D dans une cabine interactive, puis formule une recommandation de la meilleure combinaison selon la morphologie de chacune. Ainsi, progressivement, les gens prennent conscience qu’ils peuvent obtenir un produit plus adapté. À l’opposé du fast fashion, nous assisterons à un changement du mode de consommation et de production. Je suis convaincue que les produits et services personnalisés feront partie de l’avenir de l’industrie.

Qu’est-ce que vous ne serez pas dans 10 ans?
Un être avare, qui fait les choses narcissiquement, en manquant de respect de manière préméditée aux gens et à mes propres valeurs.

Qui est votre plus grand modèle ou mentor?
Sara Blakely, fondatrice de Spanx.

Quelle est votre devise?
«Sky is the limit.» Dave Loubier, mon professeur d’anglais, me le répétait en secondaire 1. 

En tête-à-tête avec quelqu’un (mort ou vivant), ce serait avec qui?
Warren Buffett.

Quel projet vous rend morte de jalousie?
Luxury Retreats, fondée par Joe Poulin.

Quelle est votre plus grande déception?
Ne plus avoir assez de temps pour bien concilier amis, conjoint et travail.

Je travaille à rallier les influenceurs, les décideurs et les innovateurs de l’industrie de la mode. 

Comment décrivez-vous votre travail à votre mère?
Je remets le consommateur au centre du processus de consommation. Pour cela, je travaille à rallier les influenceurs, les décideurs et les innovateurs de l’industrie de la mode. Tous les jours, je suis confrontée à de nouveaux défis et je trouve des solutions. Bref, je suis entourée par des esprits remarquablement brillants à inventer des logiciels pour optimiser l’expérience dans les boutiques de lingerie et de maillots de bain. 

comments powered by Disqus