La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Portraits: cinq professionnels de l'industrie vus par la relève

Faire un rêve, accomplir son rêve, vendre du rêve: Dominic Tremblay fait du beau travail

Passionné par son métier, il évolue avec style et rigueur dans le marché de l’esthétisme. À travers son expérience, on découvre le marketing de la beauté.

Par Karla VILHELEM

Son enthousiasme et sa bonne humeur détendent l’atmosphère. Authentique et charismatique, il partage ouvertement avec nous sa réalité en tant que président de Tuxedo.

«Le cœur de Tuxedo vit dans le souci de la direction artistique et le raffinement de l’imagerie.»

Dominic, apparence soignée de la tête aux pieds, considère que «le cœur de Tuxedo vit dans le souci de la direction artistique et le raffinement de l’imagerie». Son expérience professionnelle lui a appris la rigueur que le marché du luxe impose. Dans ce domaine, il y a une bataille pour la qualité et non pour le prix. Cela permet aux créatifs de faire de la création pure: «On vend du rêve. Il n’y a rien de plus intéressant pour un publicitaire que créer du rêve à 100%». 

L’esthétisme transparait complètement dans l’équipe de Tuxedo. Dans les bureaux, les murs blancs épurés de la boutique marketing laissent une place centrale aux employés d’une élégance naturelle la pour représenter. 

dominic tremblay

président, tuxedo

Tuxedo, dénomination qui fait sentir le client «like a million bucks». «Un tuxedo, c’est un vêtement qui se démarque par son style, mais aussi par le côté très stable qu’il maintient à travers les époques», affirme Dominic. Car l’univers glamour de la beauté l’attire depuis toujours. Inspiré par des géants de la mode comme Yves Saint Laurent et Dolce&Gabbana, il adhère au style de vie et à la dynamique de ce monde; son style raffiné en est d’ailleurs la preuve. 

Pour développer des concepts originaux, Dominic s’immerge dans un environnement créatif, propice aux bonnes idées. Les blogues, les conférences et les visites sur le terrain l’inspirent. Le travail d’équipe, les compétitions et le brainstorming développent sa créativité. Il s’implique aussi dans des projets pro bono; les contraintes budgétaires deviennent alors un atout pour trouver  des solutions uniques et efficaces. Il aide les causes qui lui tiennent à cœur, comme le bal du Musée des beaux-arts ou un défilé de Denis Gagnon, sans délaisser l’univers qui le passionne.
 
Son aspiration à «innover avec chaque projet» contribue à son succès dans le marché compétitif des agences à Montréal. Sa vision sur le pouvoir du numérique surprend agréablement dans l’industrie de la beauté encore traditionnelle. Sans «ne jamais s’imposer des limites», il voyage à Los Angeles, Paris et New York, ces capitales de la mode où il trouve les meilleurs clients et accède au marché de la vraie création. 

Dominic mène une carrière séduisante dans le marketing de la beauté. Il s’entoure des gens de talent qui partagent tous la même ambition. Celle d’innover avec esthétisme et passion. Mais dans cet univers de perfection, Dominic ne néglige pas l'aspect humain. En leader naturel, il inspire et motive son équipe... atteignant ainsi l’excellence!

Karla Vilhelem est étudiante en première année du baccalauréat en communication-marketing de l’Uqam. Ce texte a été réalisé dans le cadre du cours de Johanie Bernard.

comments powered by Disqus