La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Demain la pub: 20 publicitaires se prononcent sur l'avenir de l'industrie

Quels sont les nouveaux rôles des maisons de production aujourd’hui?

Claude Thibault et Jean-Pierre Brie de l’Oreille, Olivier Staub de La Cavalerie et Renaud Côté de Shed ont réfléchi à ce qui évolue le plus dans le cadre de leur métier. 

RESTER À L’ÉCOUTE
 

jean-pierre brie

cofondateur de l'oreille

Le «rôle» de notre maison de production n’a pas changé: notre position se définit toujours par les besoins de créativités sonores et musicales à combler. Par contre, notre réalité, elle, est radicalement bouleversée: l’explosion des solutions mobiles a dramatiquement simplifié et accéléré tous nos processus, de la communication initiale jusqu’à l’approbation finale en passant par la création elle-même, qu’il a fallu ajuster à la demande grandissante. 

Aujourd’hui, la barrière géographique n’a plus de réelle importance, la production se fait tout autant sur les marchés local, national et international avec la même efficacité transparente. 

Bref, L’Oreille, ce n’est plus seulement ses deux artisans des débuts, mais une équipe souple et efficace d’une dizaine de compositeurs qui s’adapte aux différents mandats en produisant rapidement des solutions de qualité. 

Nos défis sont aussi évidents et propres à toute entreprise en expansion: garder intacte cette relation privilégiée qui a fait notre force à nos débuts et demeurer par-dessus tout «à l’écoute» de nos clients. 

Écoute d’ailleurs déterminante par le fait que la musique est probablement la forme d’expression la plus subjective et que le rôle du producteur comme interprète est maintenant au centre du processus créatif…

 

DÉCUPLER LES POSSIBILITÉS
 

olivier staub

président de la cavalerie

Nous avons assisté ces dernières années à un virage quant à l’utilisation du média publicitaire. De nouveaux médias sont apparus; il a fallu réagir aussi bien au chapitre créatif que du côté de la production. 

Malgré tout, la pierre angulaire reste l’idée. 

La production publicitaire traditionnelle demeure, mais est maintenant perçue comme intrusive et elle atteint moins les nouvelles générations… En fait, le consommateur l’accepterait beaucoup mieux si elle était transparente, moins pernicieuse, plus sincère. 

Nous voudrions dorénavant voir une publicité qui n’en soit pas une, mais qui soit du contenu divertissant; certain nommeront cela le contenu de marque, pourquoi pas. 

Néanmoins, ce qui est aujourd’hui certain est que nous devons rapprocher la pub du contenu de la façon la plus honnête possible si nous voulons garder un auditoire et rester crédibles. Certaines maisons de production ont donc maintenant un rôle crucial dans ce virage, car contrairement à la majorité des agences de publicité, nous avons déjà une activité et une expertise reconnue dans la production de contenu non publicitaire. La recette du succès sera donc de faire corps avec les agences afin de propager la création au-delà du modèle traditionnel. 

L’avenir des maisons de production et des agences est là; un partenariat de proximité afin de migrer les expertises et de décupler les possibilités.

 

ENCOURAGER LA COLLABORATION

RENAUD CÔTÉ

PRÉSIDENT ET PRODUCTEUR de SHED

Le processus créatif est plus collaboratif que jamais. Les agences et leurs créatifs ainsi que les réalisateurs font de plus en plus appel aux artisans numériques et à leur apport créatif; phénomène qui s’est accentué ces années. 

Notre défi demeure de développer et de mettre en images le concept original avec la meilleure qualité possible. En bref, il faut en mettre encore plus dans le visuel et à l’écran. 

Aujourd’hui, les références visuelles nous viennent de partout, les frontières sont tombées et les attentes sont très élevées en fonction des réalités de notre marché, sur tous les plans incluant celui du consommateur. On doit donc revoir les modèles d’affaires, questionner les vieilles habitudes de travail, encourager la collaboration et la transparence, et cesser de voir nos partenaires d’affaires comme de simples fournisseurs. Car en bout de piste, le processus créatif bénéficie de la contribution et du respect de tous les intervenants. 

Le rôle d’une maison de production est d’assembler le talent et les ressources nécessaires pour réaliser le meilleur produit possible avec les moyens qui lui sont offerts pour y arriver. Mais dans la réalité d’aujourd’hui, le temps est venu pour que ce rôle soit partagé avec les artisans numériques.

comments powered by Disqus