La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Commandites et événements: nouveaux enjeux

Les festivals pour atteindre la génération Y

La génération Y représente un public qui pourrait générer de plus en plus d’investissements en commandite.

En 2020, les milléniaux commenceront à entrer dans leurs années les plus fastes, bien établis dans leurs carrières, une période qui durera, on l’estime, environ 20 ans.

Déjà, les marques s’engagent avec ce public par les festivals de musique, propriétés convoitées lorsque vient le temps de toucher les jeunes. Dans son étude Music 360, Nielsen avance que 76 % du public d’un festival est plus sympathique à l’égard des marques qui soutiennent un concert, une tournée ou un festival, alors que 51 % de la population générale affirme la même chose.

IEG prédit d’ailleurs que 2014 marquera une croissance de 4,4 % des investissements dans les festivals en Amérique du Nord, lesquels atteindraient alors 1,34 milliard $US. Déjà, les plus grandes marques du monde ont investi dans les festivals cette année, dont Heineken, Red Bull, Samsung, H&M et Sephora. Selon une étude commandée par l’agence spécialisée en événementiel Frukt, 447 marques se sont engagées dans plus de 300 festivals dans le monde en 2013.

« Personnellement, je viens d’une génération qui, j’ai l’impression, détestait toutes les marques, résume Michel Quintal. Aujourd’hui, les jeunes n’ont pas ce regard de confrontation avec elles, car ils comprennent que les festivals et événements doivent trouver du financement. Ils sont prêts à accepter la présence des commanditaires dans les festivals, pour autant qu’ils soient pertinents, qu’ils contribuent positivement à l’expérience. »

comments powered by Disqus