La référence des professionnels
des communications et du design

Un ballet hypnotique pour la nouvelle saison de l'Orchestre Métropolitain

Après avoir revu son image de marque en 2017, l'Orchestre Métropolitain (OM) revient tout en particules pour le lancement officiel, le 7 mai, de la saison 2018-2019.

«L'année dernière, nous avions revu l'identité de l'OM, souligne Philippe Archontakis, designer graphique et associé du studio byHaus. L'image de cette campagne s'inscrit donc dans cette même direction artistique.»

Si le cercle, signe identitaire principal, demeure bien présent dans cette opération, les trames se sont toutefois resserrées, et la composition typographique s'est allégée et simplifiée pour offrir un plus grand raffinement abstrait. La lettre O du monogramme se substitue cette fois en un amas de particules, «qui danse dans un ballet hypnotique, permettant d’interpréter visuellement les oeuvres classiques selon leur fougue, leur retenue ou leur complexité».

Le contraste entre le noir et le blanc est également accentué dans cette nouvelle mouture de l'OM.

Yannick Nézet-Séguin trône à la tête de la couverture de la nouvelle brochure. «Le chef est la locomotive de l'OM: les gens le reconnaissent, sa réputation n'est plus à faire, mentionne Martin Laliberté, designer graphique et associé du studio. La nouvelle identité servait aussi à bâtir sur ces bases solides afin que l'OM développe sa propre identité aux côtés d'Yannick Nézet-Séguin.»

En plus de la brochure qui porte cette nouvelle image de la saison 2018-2019, l'offensive est déployée en panneaux dans le métro, en publicité sauvage et à la télé. 

 

 

Annonceur: Orchestre métropolitain – Martin Hudon
Studio: byHaus
Motion design: Gentilhomme
Design sonore et mix: Underground
Portrait d'Yannick Nézet-Séguin: Shoot Studio – Jean-François Gratton