La référence des professionnels
des communications et du design

Radio-Canada: une programmation en mode «création de valeur»

La programmation télé 2018-2019 de Radio-Canada et de ses chaînes spécialisées RDI, Artv et Explora aura pour trame de fond «la création de valeur, tant dans les contenus, les auditoires convoités et les solutions aux annonceurs».

Reneault Poliquin, directeur général, ventes et multiplateformes, Montréal et est du Canada, du diffuseur public, précise la vision numérique de celui-ci. «C'est sûr que l'analyse de la gestion de données est au cœur de nos priorités stratégiques, mais avant tout, nous souhaitons respecter le consommateur en premier, donc consumer first avant d'être digital first

Il cite ainsi en exemple la plateforme numérique de données à laquelle les équipes ont travaillé depuis 18 derniers mois afin de suivre ce que les internautes consommaient, de manière à produire un meilleur contenu et à aider les annonceurs à mieux cibler l'auditoire.

Michel Cormier, directeur de l'information de Radio-Canada, souligne pour sa part que malgré l'érosion du marché télévisuel, le domaine de l'information s'est maintenu en matière de parts de marchés notamment en raison de nouvelles formules. La plateforme numérique Rad en est un exemple, elle qui permet au diffuseur public de se démarquer et d'aller chercher ces auditeurs «qui n'ont pas le câble». Il ajoute d'ailleurs que Rad proposera un mois de programmation spéciale pendant la campagne électorale automnale dans le but d'inciter les jeunes à voter. «Fait intéressant à noter: il y aura pour la première fois autant de milléniaux sinon plus que de bébés-boomers appelés à voter aux élections», un changement majeur dans le paysage politique, selon lui.

«L'information n'échappe pas à cette exigence de mettre l'accent sur le consommateur, explique-t-il. Les diffusions du contenu des grandes marques d'information comme le Téléjournal et Découverte à la télé sont toujours soutenues par du contenu numérique». Pas pour déplacer les gens de la télé vers le numérique, mais dans une stratégie d'hameçonnage pour que le contenu numérique les attire vers la télé.

Nouveautés 

demain des hommes

Source: radio-canada

Deux nouveautés seront présentées cet automne. Demain des hommes, de l'auteur Guillaume Vigneault qui en est à sa première série dramatique, met en vedette Émile Proulx-Cloutier, Joey Scarpellino, Normand D'amour, Marie-Chantal Perron, Marie-Anne Fortier et Alexis Martin. La série en 10 épisodes suit les vies d'une équipe de la Ligue de hockey junior de la ville fictive de Montferrand, en région. Malgré son thème, les producteurs assurent que la série n'attirera pas seulement les amateurs de hockey. Discussions avec mes parents, qui s'inspire de la vie de François Morency, présentera dans un format humoristique qui mélange fiction et réalité les échanges entre ce dernier et les membres de sa famille.

une autre histoire

source: radio-canada

Cet hiver, Une autre histoire marquera le retour de Marina Orsini en fiction, où elle jouera Anémone, 53 ans, qui apprend qu'elle souffre d'Alzheimer précoce. Une autre série dramatique, dont le titre est à confirmer, prendra l'affiche et sera portée par les auteurs de L'Auberge du chien noir.  

Renouvellements

Parmi les émissions qui reviendront pour une deuxième saison, notons 1res fois, mettant en vedette Véronique Cloutier, et Trop. Les Dieux de la danse reviendra pour une sixième édition dès le 6 septembre.

Acquisitions

Michel Pelletier, directeur des acquisitions de Radio-Canada, explique que la programmation de la chaîne générale cette année sera davatantage marquée par les reconductions de séries, surfant sur des séries qui ont connu beaucoup de succès, notamment Victoria et This is us.

«La façon de consommer les séries est différente depuis l'avènement de Netflix, souligne-t-il. On l'a vu avec Hubert et Fanny, un format de 10 épisodes qui ne reviendra pas pour une deuxième saison malgré sa grande popularité. Les consommateurs souhaitent de moins en moins s'engager sur du long terme.» Les deux nouvelles séries originales en exclusivité seront donc Liar, la Nuit du mensonge, qui raconte l'histoire d'un viol sur six épisodes, et Doctor Foster, une mini-série britannique en cinq épisodes qui relate une infidélité. 

Les chaînes Artv et Explora proposent, quant à elles, de nombreuses acquisitions, notamment des séries historiques. Parmi celles à souligner, notons la série américaine Good Girls Revolt, qui revient sur la vie de l'hebdomadaire national News of the Week en pleines revendications pour les droits des femmes en 1969, de même que Pique-nique à Ending Rock, inspiré d'un film des années 70 refait par une équipe jeune, qui traite de façon très contemporaine une histoire qui se déroule en 1900.

Nouveautés pour la création publicitaire

Renauld Poliquin est revenu sur les nouveautés en créativité média qui ont marqué la dernière année, notamment le premier épisode de District 31, diffusé sans publicité et qui donnait ainsi six minutes de plus à l'émission, la projection des Producteurs de lait du Québec sur la tour de Radio-Canada; le 50e anniversaire de McDonald's au Québec intégré aux Enfants de la télé; les pauses thématiques en lien avec diverses émissions. 

Une nouveauté à venir cette année qui rappelle le rendez-vous publicitaire du Super Bowl: Bye Bye, le 31 décembre, soufflera ses 50 bougies et sera l'hôte d'un nouveau terrain de jeu pour les annonceurs. En effet, le diffuseur public se tourne vers les créateurs publicitaires afin qu'ils se servent de ce moment comme rampe de lancement d'une campagne. Le public sera ensuite invité à voter pour la meilleure publicité parmi celles diffusées. 

 

 

Couverture: Extrait de la série Demain des hommes, de l'auteur Guillaume Vigneault.